S'ENGAGER POUR CHACUN, AGIR POUR TOUS

Plan d’entreprise ARPEGE : avis positif de la CFDT

Le 23 mai, le directeur d’ARPEGE, Antonio DE OLIVEIRA, est venu présenter au Comité d’Entreprise le plan d’entreprise ARPEGE Prévoyance, demandé par le conseil d’administration.
Malgré un contexte difficile, les solutions qui vont être mises en œuvre devraient permettre à ARPEGE de maintenir sa place de leader en Alsace et d’améliorer les conditions de travail de ses collaborateurs.

Contexte

Alors qu’ARPEGE Prévoyance et MUTA SANTE étaient partie intégrante du groupe AG2R LA MONDIALE, l’entité MUTA SANTE a décidé de quitter le groupe AG2R LA MONDIALE au 31/12/2018.

Cette scission avait provoqué le départ de nombreux collaborateurs (70 salariés), qui travaillaient à la fois pour ARPEGE Prévoyance et pour MUTA SANTE. Ainsi, toute l’équipe informatique avait disparu. Le périmètre « santé » avait été aspiré vers MUTA SANTE. Deux tiers du management d’ARPEGE était parti.

Aujourd’hui, la gouvernance politique d’ARPEGE Prévoyance a été rétablie, dans un contexte apaisé. Un nouveau Directeur a été nommé et semble fédérer les salariés.

Ce plan répond à plusieurs enjeux

Tout d’abord un enjeu opérationnel, autour de la qualité de service, de la digitalisation et des services aux clients.

Si ARPEGE a eu recours rapidement à des CDD pour pallier au départ de nombreux collaborateurs, il fallait pérenniser l’emploi. Plusieurs dizaines de CDI vont être embauchés, tout en maintenant un certain temps les contrats CDD. Des mutations internes vont être opérés du domaine retraite vers la santé et prévoyance. Un plan de formation important est en cours de déploiement.

Les outils informatiques d’ARPEGE Prévoyance restent maintenus par une nouvelle équipe d’informaticiens. Et une migration vers les outils AG2R LA MONDIALE est d’ores et déjà planifiée pour 2021.

Même si les conditions de travail des salariés restent difficiles, car il faut faire face à une activité importante avec moins de salariés, la situation devrait s’améliorer rapidement.

Le plan d’entreprise est également construit autour d’enjeux de développement commercial.

L’ancrage régional d’ARPEGE Prévoyance est présenté comme un axe fort. Il s’agit de mettre en avant la spécificité alsacienne d’ARPEGE Prévoyance et de prioriser la proximité. Ces atouts, ARPEGE les possèdent déjà. Il est question de les valoriser et de les conforter. Dans le même temps, s’appuyer sur un groupe national comme AG2R LA MONDIALE permet de d’offrir plus de services et d’être innovant. Notamment, le recours aux offres de l’action sociale est un service différenciant qui est mis en valeur.

En termes d’effectifs, plusieurs commerciaux spécialisés ARPEGE sont en cours d’embauche, en parallèle du réseau AG2R LA MONDIALE.

Enfin

La CFDT ne peut que porter un avis positif sur cette politique équilibrée : valoriser les ressources humaines locales tout en bénéficiant de l’appui du groupe AG2R LA MONDIALE.

Il s’agit aussi avec le plan d’entreprise d’obtenir l’engagement des collaborateurs, pour tourner définitivement une période vécue comme incertaine et de relever collectivement les nouveaux défis.

Une dynamique de groupe qui s’est déjà concrétisé sur le projet du plan d’entreprise, avec 74 personnes ayant travaillé à son élaboration issue pour moitié de collaborateurs ARPEGE, pour moitié de collaborateurs AG2R.

Suite à ses interventions en réunion DP, CHSCT, au CA et au Comité d’Entreprise, la CFDT a demandé et obtenu

  •  un accompagnement RH soutenu sur le terrain dans le cadre d’une proximité renforcée.
  •  la création d’une commission de suivi , composés de salariés, de managers et de représentants du personnel pour suivre le plan d’entreprise au plus près. C’est par la concertation que ce plan d’entreprise pourra être porté par l’ensemble des collaborateurs d’ARPEGE Prévoyance.

Enfin, le plan d’entreprise présenté s’accompagne d’un plan d’investissement sur deux ans.

Les REVENDICATIONS SUCCESSIVES de la CFDT ont  permis  le renouvellement / la prolongation de 18 CDD, le renfort de 12 CDI (10 issus de équipes entreprise RC, 1 issu des RH, 1 assistante de  direction. Pour les CDD prolongé, la CFDT a demandé la transformation d’une partie en CDI.

Vos commentaires (mail non obligatoire mais modération avant publication)