S'ENGAGER POUR CHACUN, AGIR POUR TOUS

Retraites complémentaires : vers un accord ?

Vendredi 10 mai s’est tenue la dernière réunion de négociations de l’accord portant sur le pilotage stratégique de l’Agirc-Arrco. Le projet d’accord final améliore nettement les droits à la retraite des actifs et le pouvoir d’achat des retraités.

Les efforts fournis depuis 2015 permettent aujourd’hui au régime d’être en meilleure situation financière et, pour la CFDT, il était indispensable que ceux qui ont consenti les plus gros efforts bénéficient de ce retour à meilleure fortune.

Pour les actifs, le projet permet de garantir la constitution des droits à la retraite, par une indexation de la valeur d’achat du point sur les salaires.

Pour les retraités, le texte assure leur pouvoir d’achat en indexant la valeur de service du point sur l’inflation, et laisse même la possibilité au Conseil d’administration d’augmenter ce pouvoir d’achat, en fonction de la situation financière du régime.

La discussion a achoppé sur les coefficients de solidarité : la CFDT souhaitait au moins les réduire soit sur leur niveau, soit sur la durée, alors que le MEDEF était arcbouté sur un refus de modifications.

Malgré tout, il a été possible de diminuer leur périmètre d’application, en exonérant explicitement certaines catégories : personnes bénéficiaires de l’Allocation de solidarité spécifique (ASS), personnes reconnues en incapacité permanente partielle de 20%, personnes invalides de 2ème et 3ème catégories et bénéficiaires de l’Allocation adulte handicapé (AAH).

L’argument de la CFDT selon lequel on ne peut pas imposer les coefficients de solidarité aux personnes qui n’ont pas le choix de poursuivre leur activité a commencé à porter. En tout état de cause, et conformément au précédent accord, une nouvelle discussion sur les coefficients est programmée et pourra être avancée à 2020. La CFDT continuera de revendiquer la remise à plat de ces coefficients.

Le projet d’accord est soumis au Bureau national de la CFDT le 14 mai.

Vos commentaires (mail non obligatoire mais modération avant publication)