Home E-mail

Action sociale : vers la fin des régions ?

A la demande de la Direction Générale et de la Direction de la Retraite et sous couvert d’une mise en conformité des statuts, la direction de l’action sociale a dû mettre en place à effet immédiat de nouvelles procédures qui révèlent un contrôle total du national sur le régional. On sent souffler un vent de peur au niveau des directions, peur qui transpire forcément dans les équipes. Dans un groupe de protection sociale qui s’est construit sur son ancrage dans les régions, est-ce la fin d’une spécificité et le début d’une ère nouvelle ?

La CFDT se demande si ces nouvelles procédures ne préfigurent pas la fin des territoires, la fin des délégués territoriaux… 

Pour rappel ces délégués régionaux représentant les entreprises adhérentes d’une part et les organisations syndicales des salariés participants d’autre part et dont le renouvellement des mandats doit se faire au 1/1/2023.

Désormais tout projet validé par des délégués territoriaux en région, doit faire l’objet d’une seconde validation en Commission Sociale Nationale puis par les Conseils d’Administration  Retraite ou Prévoyance. Ces administrateurs centraux peuvent refuser d’engager les projets déjà validés en région. Il peut ainsi se passer près d’un trimestre avant que le projet soit validé ou infirmé. Même si cela répond semble-t-il au fait que les délégués territoriaux n’ont pas mandat pour engager les fonds de leurs institutions, cela revient à leur nier tout rôle actif… Alors pourquoi les faire perdurer sur les territoires sachant que du coup leur avis n’est que consultatif ? 

Il en est de même pour les engagements financiers, puisqu’aucun euro ne peut être désormais engagé (sur un projet déjà validé !) sans l’autorisation et le visa d’un membre du CODIR de la DAS. Idem pour la signature de chaque convention avec un partenaire et même un prestataire où seuls JM ROBINEY, F RINGAUD ou Ph DABAT sont habilités pour les 16 territoires. 

Sachant qu’actuellement chaque territoire dispose en action sociale collective d’un budget de 450 000 euros en retraite et 40 000 euros en prévoyance, cela fait beaucoup d’autorisations à demander ! Là encore les temps de gestion vont s’en trouver très alourdis … Une bonne raison à termes pour supprimer des budgets aux régions.

La confiance n’exclut pas le contrôle on le sait… mais ici il n’y a là plus aucune confiance dans les experts des territoires. A l’heure où la DG prône un discours de simplification, de vitesse, d’efficacité, ces mesures tendent à prouver l’exact contraire. 

Autre signe de la pression parisienne sur les régions, la Direction générale exige que toute invitation de personnalité politique, de VIP et même de ses délégués territoriaux par une direction régionale reçoive l’accord en amont de Paris.

Est-ce la fin des régions ?

Non, si l’on se réfère à la vitrine du groupe AG2R LA MONDIALE. Ainsi, on peut lire sur le site internet du groupe : 

Cultiver l’ancrage dans votre région.
Historiquement né des régions, notre Groupe est présent sur tous les territoires de France métropolitaine et océanique. Nous entretenons une relation de proximité avec vous et répondons directement à vos besoins partout en France. Issus de milieux socio-professionnels diversifiés, résidant dans toutes les régions françaises, nos 1 000 administrateurs et délégués paritaires et mutualistes sont en prise directe avec le terrain. Ils partagent leurs expériences lors des réunions territoriales et animent la vie démocratique de notre Groupe dans l’ensemble de ses régions.
Nos Directions régionales agissent aussi au plus près de vous. Elles contribuent au développement de votre région et mènent des actions de solidarité et de mécénat culturel au service de votre territoire.
Garants des valeurs de la retraite complémentaire, les 16 Comités sociaux territoriaux retraite gèrent les aides individuelles et les actions collectives au plus près des besoins et des spécificités locaux. Pour les assister dans leur mission, plus de 200 collaborateurs de notre Groupe dédiés à l’action sociale en région mènent des actions adaptées partout en France.

Mais chez AG2R LA MONDIALE aujourd’hui, entre les discours et les actes, entre la vitrine et l’arrière-boutique, il y a un monde, un monde occulte dans lequel il devient difficile de voir clair. 

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
cfdt-ag2r

GRATUIT
VOIR