Home E-mail

Après Reims, la CFDT de Toulouse dit non à la fermeture de l’activité “prestations santé”

A l’instar des représentants de proximité de Reims, ceux de Toulouse ont été consultés sur le fermeture du service de prestations santé, toujours dans le cadre du projet de recentrage des activités. Là aussi, la CFDT a émis un avis défavorable.

Déclaration des représentants de proximité CFDT de Toulouse :

La CFDT a toujours plaidé pour garder une diversité de métiers aussi forte que possible dans les centres de gestion.

D’abord pour garantir les emplois et les évolutions professionnelles en régions mais aussi pour apporter un service de proximité de qualité à nos clients.

En ce sens, la CFDT ne peut être que défavorable à la suppression d’activités à Toulouse.

D’autre part, au regard des informations communiquées, et malgré l’annonce de la nomination prochaine d’un directeur sur la région, le renforcement du service entreprise de Toulouse annoncé par la direction de la gestion collective n’est pas évident.

Nous demeurons septiques sur la pérennité de cette activité à moyen terme, même si, l’employabilité immédiate sur site est préservée.

En effet, le non-remplacement des CDD ainsi que des CDI qui changent métiers ou quittent le groupe ne nous permet pas de mesurer quel est au final l’effectif cible du service et finira par reposer une nouvelle fois la question de la « taille critique ».

Le risque d’inadéquation entre l’ambition d’augmenter la taille du portefeuille entreprises (+35%) et la volonté de contenir les effectifs nous semble réel.

Nous craignons malgré le transfert d’une partie des tâches quotidiennes vers les prestataires et le self care une augmentation significative de la charge de travail des collaborateurs et la dégradation du service rendu aux entreprises alors même que le projet inclue une dimension de renforcement de la proximité avec la direction régionale dont nous avons du mal à mesurer les impacts sur le quotidien des collaborateurs.

L’état exhaustif des dispositifs de reclassement qui nous est communiqué fait apparaitre le fait que les entretiens exploratoires menés par la direction métiers et la DRH ont eu lieu et que les souhaits des salariés ont été entendus.

Cependant nous déplorons malgré l’existence de l’accord sur la Gestion Active Prévisionnelle des Emplois et des Compétences que tout ne soit pas mis en œuvre au niveau national pour satisfaire les appétences des salariés qui souhaitaient changer d’orientation après la disparition de leur activité.

Dans ce contexte de changement imposé nous notons votre accord sur la garantie demandée par la CFDT du maintien des dispositions relatives au télétravail pour les salariés impactés.

Sur l’aspect formation, vous nous avez donné des précisions sur les modalités, ainsi qu’un calendrier.

Nous restons cependant dubitatifs sur la capacité des équipes en place à concilier le temps dédié à la formation des nouveaux collaborateurs avec l’activité quotidienne.

Compte tenu de toutes ces éléments, et en rappelant qu’initialement ce projet a été initié de façon brutale, sans précaution vis à vis des salariés qui évoluent dans un climat anxiogène depuis plusieurs mois et l’annonce du projet de spécialisation finalement abandonné, avec une concertation à postériori des RP, les représentants de proximité CFDT émettent un avis négatif sur le projet recentrage des activités du centre de gestion Assurance de personnes de Toulouse.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
cfdt-ag2r

GRATUIT
VOIR