S'ENGAGER POUR CHACUN, AGIR POUR TOUS

Bienveillance quand tu nous tiens ….

Ce 21 septembre s’est tenue une commission métiers du CSE avec à l’ordre du jour les enjeux du dernier quadrimestre pour les réseaux de proximité et (ENFIN …) les challenges commerciaux AG2R 2020...qui devraient pas être communiqués aux équipes avant le 15 octobre..

Après avoir indiqué que les réseaux dans l’ensemble avaient mieux résisté que prévu (Performance du MDP en santé, maintien du MDPro notamment avec les certificats mutualistes), la direction a admis l’impossibilité pour le MDE de générer des projets dans un environnement qui tourne au ralenti tout en nous assurant « ne pas s’interdire de regarder la situation avec bienveillance à la fin de l’année ».

Pourquoi alors en douter ?

Parce que tout d’abord et comme à l’accoutumée les documents ont été transmis aux OS à la dernière minute,

Parce qu’elle a tenue à rappeler que concernant le MDE et le MDP la rémunération est construite principalement autour d’un salaire fixe et qu’une prime de challenge, « ça n’a finalement pas tant d’importance »

Parce que la direction nous indique que les challenges servent la stratégie commerciale. Certes mais laquelle ? Celle qui décourage et épuise les équipes et se traduit par une augmentation des arrêts maladies et des départs ?

Parce que concernant TASK FORCE (opération téléphonique multi marchés), critère de mesure de l’investissement individuel pendant la période COVID , on nous indique « qu’il n’y a pas de prise en compte sur la manière dont cela a été animé en local ».

Donc si vous n’êtes pas dans la bonne équipe c’est à dire, celle qui a démarré suffisamment tôt, avec les bons outils et un management à la hauteur,  …allez directement …et ne passez pas par la case PRIME.

Parce qu’elle maintient une exigence de niveau de PNA (qui mesure la production commerciale soumise à primes) complètement utopique seulement en baisse d’un tiers par rapport à l’invraisemblable version initiale, et donc en hausse de près de 10% par rapport à 2019…

Parce que les règles présentées créent des disparités de traitement inexplicables (et inexpliquées) entre les équipes et entre les collaborateurs d’une même équipe parfois,

Parce que certains collaborateurs ne sont challengés que sur une partie de leur production alors qu’on leur demande de couvrir plusieurs postes pour pallier les défaillances de la transformation de la distribution,

Parce qu’une fois de plus les challenges des managers ne sont pas présentés et que c’est au forceps que la direction admet du bout des lèvres le maintien de la prime moyenne calculée sur les 3 dernières années,

Parce que si le souhait d’être challengé sur l’amélioration du S/P et le développement du portefeuille est en adéquation avec le souhait de la direction, les outils actuels ne le permettent pas et que les lourds travaux qui sont en cours pour franchir ce cap sur le reporting ne sont pas prêts.

Sans pilote c’est plus facile d’aller où on veut nous emmener…

(qui me souffle dans le mur ?)

Parce que si sur 2020 la COVID a rendu les affaires difficiles sur 2021, elle aidera les commerciaux (si, si). En effet, on nous dit sans rire, que les entreprises ayant constaté qu’elles étaient mieux protégées lorsqu‘elles étaient couvertes par un accord de branche, cela devrait se traduire par des opportunités en raison d’une plus grande proximité entre le réseau commercial et la direction des accords de branches … celle-là, on nous la sert depuis tellement longtemps… 

Nous avons fait remarquer que la réforme de la transformation n’incitait pas au développement (pas de partage de stat, synergies limitées, …)

Notre directeur commercial reconnait que le manque d’outils pour le pilotage et « l’aspect humain, managérial, comportemental » sont autant de difficultés à rentrer dans un nouveau dispositif et conduisent à une « situation pas optimale ». Sans blague ? Personne n’avait remarqué….

Dans ce souci de bienveillance la direction organisera d’ailleurs en fin d’année un baromètre pour mesurer le vécu des équipes sur la transformation « mécaniquement » déployée dans toutes les régions. Inutile de vous dire que nous préférons, un véritable audit de ce système bancal et orienté MD Pro LA MONDIALE.

Au final pour s’entendre dire « faites de votre mieux, c’est la perte de l’année qui dira où mettre le curseur », sans grande surprise on peut penser qu’il se situera tout juste au-dessus du seuil de déclenchement.





Bref comme nous le craignions ce fut ” vous êtes venus avec vos questions, je suis venu avec mes réponses”

Il faut imaginer Sisyphe heureux…
5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Anonyme
Anonyme
2 mois il y a

Du grand n’importe quoi ! Le challenge des CCGV et CCQ du MDP disparaît purement et simplement… dans le silence le plus complet ! une baisse de salaire pouvant aller jusqu’à 1500 euros brut par an pour certains et dans l’indifférence générale. Motivation ?!? dépression !