S'ENGAGER POUR CHACUN, AGIR POUR TOUS

Challenges de la DAB : enfin une direction commerciale dans l’échange

A l’issue de la commission du 12 mars dédiée aux challenges commerciaux des réseaux de proximité, le principe d’une nouvelle réunion consacrée à ceux de la direction des accords de branche (DAB) était actée en séance mais programmée en urgence 4 jours avant l’échéance (26 mars).

Nous avons donc assisté à un joli numéro de séduction du directeur de la DAB qui ne rechigne jamais à échanger avec les partenaires sociaux (c’est son métier…) et à valoriser le travail de ses équipes, contrairement aux directeurs de la direction commerciale du courtage (DCC) et de la Vente à Distance VAD qui n’ont pas jugé utile de débattre avec vos représentants… Et surtout contrairement à la direction commerciale des réseaux de proximité qui a été dans la dévalorisation de ses propres équipes lors de la présentation de ses challenges le 12 mars.

Une direction (la DAB) séparée en deux pôles, développement et ingénierie et dont seuls les collaborateurs du pôle développement bénéficient d’un challenge.

Une direction où 100% des collaborateurs challengés sont primés en 2020, qui ne minimise pas les difficultés de construction mais affiche une volonté de progresser qui se traduit déjà pour l’exercice 2021.

Les primes maximales passent ainsi de 10 000 € à 12 000 € pour les Responsables de Développement (RD) et de1 500 € à 3 000 € pour les « Chargés d’expertise branches professionnelles » (ex Technico-Commerciaux). Néanmoins pour la CFDT, l’écart reste bien trop important, notamment au regard des spécificités du poste de « chargé d’expertise » que le directeur de la DAB a si bien expliqué et mis en avant annonçant même, sans rire, qu’« ils font le plus beau métier du monde ».

Si les challenges présentés apparaissent globalement cohérents avec les objectifs du groupe (développement, rentabilité, équilibre), il n’en demeure pas moins que d’autres points méritent d’être améliorés :

  • Des critères qualitatifs mieux définis et donc mieux mesurables.
  • Une définition claire et partagée du Produit Net Assurantiel PNA sur le volet rentabilité.
  • – La formalisation auprès de la RH des postes qui ne sont pas associés à une fiche emploi “Chargé d’expertise” (que l’on retrouve aussi à la DCC) et “responsable d’équipes” et pour lesquels, les élus CFDT (seuls intervenants motivés et actifs lors de cette réunion) ont réclamé l’ouverture d’un débat en commission politique sociale du CSE.

Tout discours est vain s’il n’incite à l’action (Démosthène) 

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Anonyme
Anonyme
19 jours il y a

Bravo et merci pour les collaborateurs concernés. Dommage que nous n’ayons pas pu obtenir une telle amélioration sur le challenge commerciale.mde/mdp. J’imagine que le nombre de personnes sur la dab, le coût budgétaire minime avec l’enjeu commercial ont joué un rôle déterminant !