S'ENGAGER POUR CHACUN, AGIR POUR TOUS

Conditions de travail en CICAS : la CFDT passe à l’action en CSSCT

Comme évoqué dans un article paru sur notre site internet le 16 février, la CFDT a saisi la Commission Santé Sécurité et Conditions de Travail pour faire un point sur les conditions de travail des salariés des CICAS AG2R. En effet depuis plusieurs semaines maintenant les remontées du terrain faisaient état d’un climat anxiogène pour de nombreux salariés des CICAS.

La commission s’est déroulée le 11 mars et nous avons pu poser un certain nombre de questions. Cependant, nous pouvons regretter, qu’alors que certains se targuent d’être les grands défenseurs des salariés des CICAS, les prises de paroles et les questions posées en commission étaient majoritairement CFDT. Nous avons pour habitude sur des sujets sensibles de travailler avec les autres organisations syndicales, mais hier nous nous sommes sentis bien seuls…

La commission, même si elle n’a pas permis de tout solutionner, aura au moins permis d’entamer une discussion franche avec la direction des CICAS.

La bonne nouvelle, c’est la déclaration faite pas le Directeur des CICAS qui nous a annoncé que, depuis courant février, la possibilité est donnée aux collaborateurs de demander officiellement un jour de télétravail par semaine. L’information serait passée dans les équipes et resterait aux directions d’organiser au fil de l’eau ce télétravail par agence pour maintenir l’activité.

La productivité en 2019 était de 103%, 97% en 2020 pour un objectif fédéral de 100%. Aux yeux de la direction des CICAS, c’est donc un bon résultat malgré un contexte difficile. Dont acte, mais pour la CFDT il faut analyser les choses de façon plus fine.

Analyser un objectif doit aussi être l’occasion d’étudier comment on l’atteint, et dans quelles conditions. Il nous semble légitime de savoir comment les agences CICAS AG2R positionnent par rapport aux autres GPS, d’autant que les grilles de contrôle sont communautaires. L’idée est de pouvoir distinguer et analyser les problématiques propres à la gestion de nos agences, les problématiques spécifiquement fédérales ! Concernant ce positionnement, aucun élément ne nous a été fourni et on le regrette. Nous jugeons qu’on veut simplement être le bon élève aux yeux des fédérations.

Sur les moyens mis en œuvre pour atteindre les objectifs, la direction nous a affirmé ne pas donner comme consigne d’exercer une pression sur les salariés pour privilégier le nombre de dossiers traités au détriment de la qualité.  Elle s’est néanmoins engagée à refaire le point avec le management.

Cependant, la direction des CICAS doit prendre acte que certains salariés travaillent sur des périodes hors production pour atteindre leurs objectifs. Et n’ont de ce fait plus le temps de se former (Mon Campus), ni de s’informer (sur DECLICS), ni même le temps de lire les mails professionnels, pour certains règlementaires, ce qui génère un sentiment d’inachevé et la frustration d’un travail dégradé.

Au moment où la DRH déploie le côté opérationnel de l’accord GAPEC (gestion active et prévisionnelle de l’emploi et des compétences), cher à notre DRH Groupe, où l’on demande à chaque salarié du groupe de prendre en main son évolution professionnelle, on peut regretter amèrement que les salariés des CICAS en soient exclus.

Sur les unités d’œuvre, nous avons insisté sur le fait qu’au regard de l’environnement et des contraintes, c’était difficilement atteignable, et qu’il manquait des précisions, comme sur la partie avec forfait hors production .

Lenteurs informatique, accueil libre non autorisé entrainant parfois de l’agressivité des clients, avenir du métier CICAS, point sur la charte immobilier autant de points et questions évoqués lors de cette commission.

La direction nous a annoncé un nouveau plan immobilier 2021-2024 piloté par la Fédération.
Les 46 agences seront reconfigurées pour répondre à la nouvelle offre de service. Les déménagements qui se feront concerneront uniquement les agences dont les locaux ne répondront pas à cette nouvelle offre de service.

La CFDT a demandé qu’une présentation sur ces nouveaux plans immobiliers soit faite lors d’une réunion CSSCT.

Clairement nous n’avons pas eu toutes les réponses et la direction semblait parfois même surprise de certaines situations. La CFDT ne cherche pas des coupables mais attend des solutions et un accompagnement bienveillant.

Nous aurions également souhaité avoir des éléments sur le taux d’absentéisme dans les CICAS, mais là encore aucun élément fourni !

La direction a déclaré avoir compris notre démarche et rester à notre disposition pour traiter toutes les situations que nous ferions remonter. Elle a réaffirmé que le management était disponible pour l’accompagnement des salariés et que ces derniers devaient se manifester.
Nous sommes cependant dubitatifs, car si certains salariés se sont adressés aux représentants du personnel CFDT, c’est qu’ils ne trouvaient pas réponse à leurs problèmes et à leur mal être.

3.1 7 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments