S'ENGAGER POUR CHACUN, AGIR POUR TOUS

CRC de Marseille : une nouvelle activité provoque une baisse de rémunération

Nous avons appris que des chargés de clientèle marseillais ont été formés le 18 juin pour traiter un nouveau flux d’appel, nommé « SVI ESPACE CLIENT ». Cette nouvelle activité a un impact direct sur les rémunérations variables des conseillers.

Ce flux réceptionne les appels de clients particuliers majoritairement (assurés, actifs, allocataire, sociétaires) qui ne parviennent pas à créer leur espace client. Il était alors traité par des prestataires et depuis peu étendu aux internes marseillais et lillois.

Cette compétence permet d’avoir une vision encore plus large des activités du groupe mais va semble-t-il injustement impacter les rémunérations variables mensuelles. Les temps de communication et d’historisation sont longs.

Sans en avoir le détail, il semble que les statistiques des conseillers en charge de ce nouveau flux soient plus faibles que d’habitude.

Ce traitement du nouveau flux qui va rapidement être déployé à l’ensemble de l’équipe marseillaise entraîne des tensions et une mise sous pression des conseillers.

La CFDT a demandé à la Directrice de la Relation Client à Distance si ce changement de périmètre, qui mêle traitement d’appels entreprises et particuliers par le CRC Entreprise de Marseille était provisoire ou définitif.

Les instances du personnel vont-elles en avoir une présentation ?

Enfin la CFDT demande que le traitement de ce nouveau flux n’impacte pas le calcul de la rémunération variable tant que les objectifs ne seront pas mis en adéquation avec le temps de traitement.

2 réponses à CRC de Marseille : une nouvelle activité provoque une baisse de rémunération

  • La direction s’est engagée à neutraliser ce traitement du calcul de la variable. Les conseillers qui le traitent ne seront donc pas pénalisés.

  • David PARTOUCHE-COLOMAR

    A l’issue de l’intervention de la CFDT, la direction s’est engagée devant les salariés du CRC de Marseille à neutraliser ce nouveau flux dans le calcul de la variable. Ainsi les conseillers en charge du traitement de ce flux ne seront pas pénalisés. Si cette neutralisation avait été à l’initiative de l’employeur, elle aurait bien plus appréciée et aurait fait preuve de bon sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Le champ est non obligatoire.
Les commentaires sont publiés après modération.