Home E-mail

Déconfinement : le plan AG2R LA MONDIALE

Lors d’une réunion le 29 avril avec les délégués syndicaux, la direction AG2R LA MONDIALE  a présenté son plan de déconfinement.

Le plan, très clair et très complet, doit encore être présenté aux CSE et aux différentes directions. Les éléments que nous vous présentons sont donc susceptibles d’être amendés.
Il faut aussi souligner que tous les détails concernant notamment les règles d’hygiène et de sécurité doivent être étudiés en détails et complétés par la Commission Santé Sécurité Conditions de Travail du CSE.

En préambule, la direction a affirmé que la priorité était la santé des salariés. Elle a indiqué que « nous devons apprendre à vivre avec le virus ».

PRINCIPES GÉNÉRAUX DU PLAN

  1. Maintien de la généralisation du travail à distance pour tous les collaborateurs qui peuvent exercer leur activité à domicile sur une période de plusieurs semaines après la date du 11 mai 2020 ;
  2. Limitation stricte de la présence sur site des collaborateurs dans une proportion déterminée et qui pourra s’accroître au fil des semaines ou des mois en fonction de l’évolution de la situation sanitaire ;
  3. Maintien d’une interdiction des déplacements et des réunions physiques et passage à un stade de « limitation » lorsque les conditions le permettront ;
  4. Définition de règles sanitaires individuelles et collectives strictes qui devront être impérativement respectées par tous les collaborateurs susceptibles d’intervenir sur les sites ;

CALENDRIER

Le projet de la direction se décline en trois phases

  1. Phase 1 : aujourd’hui jusqu’à la fin du confinement décrété par le Gouvernement prévu, à ce jour, jusqu’au 11 mai 2020.
  2. Phase 2 : à partir du 18 mai 2020 au plus tôt jusqu’au 30 juin 2020. Période au cours de laquelle certains collaborateurs pourront à nouveau commencer à intervenir sur site dans des conditions strictes.
  3. Phase 3 : à compter du 1er juillet 2020 et jusqu’à une date indéterminée

Phase 1

 Aujourd’hui jusqu’au 11 mai 2020 (date actuelle de fin du confinement).

  1. Maintien du travail à distance généralisé ;
  2. Seuls les collaborateurs dont les activités ne sont pas réalisables à distance sont autorisés à accéder aux sites. A titre d’exemple : gestion du courrier, activités PCA, exploitation DIMEX des sites. Les collaborateurs concernés doivent être munis d’une attestation employeur ad hoc.
  3. Autorisation exceptionnelle temporaire (48 à 72 heures) de déplacement sur site pour les collaborateurs avec une attestation employeur pour récupération ou réparation de PC

Phase 2

A partir du 18 mai 2020 – au plus tôt – jusqu’au 30 juin 2020

  1. Prolongation du travail à distance généralisé pour le maximum de collaborateurs qui sont en situation d’exercer leur activité à distance.
  2. Limitation stricte de la présence sur site à un taux maximum de 25% de collaborateurs afin de permettre le respect des règles de distanciation sociale. Les collaborateurs suivants seront prioritaires :
    • Priorité 1 : Les collaborateurs dits PCA qui réalisent déjà des activités sur site (tri du courrier, gestion de dossiers physiques, éditiques, chantiers…) ;
    • Priorité 2 : Les collaborateurs actuellement non-équipés pour exercer leur activité à distance avec des modalités d’accompagnement spécifiques en cas de difficultés exprimées à revenir sur site ;
    • Priorité 3 : Les collaborateurs « en demande de retour sur site » et dont la situation individuelle justifie de le permettre après accord examen préalable et accord du management et de la DRH compte tenu de difficultés liées au confinement (fort isolement, besoin de lien social). Afin de permettre un suivi et un contrôle de la proportion maximale de 25% de collaborateurs sur site, chaque direction devra établir une liste nominative des personnes concernées.

A noter que durant cette phase 2,

  1. Autorisation ponctuelle et limitée de déplacement sur site, selon une planification à respecter, pour les cas suivants : récupération de matériel PC nomade ou réparation d’incidents SI bloquants.
  2. Interdiction des réunions physiques. Privilégier le recours aux dispositifs de communication à distance.
  3. Interdiction des déplacements extérieurs y compris inter-sites. Chaque collaborateur susceptible d’intervenir sur site ne peut accéder qu’au site auquel il est affecté.
  4. Interdiction d’accueillir les visiteurs externes à l’exception des seuls prestataires nécessaires au bon fonctionnement des sites.
  5. Interdiction d’accueillir des clients.

Phase 3

A compter du 1er juillet 2020 et jusqu’à nouvel ordre

  1. Montée en charge progressive du taux de présence sur site : > à 25% jusqu’à 50% maximum
  2. La montée en charge progressive du taux de présence pourra être revu à la hausse ou à la baisse en fonction de l’évolution de la situation sanitaire en France. Un point sera réalisé dans le courant du mois de juin 2020 à cet effet.
  3. Instauration d’une organisation par rotation au sein de chaque Direction pour permettre aux équipes de travailler de façon alternative, une semaine sur deux par exemple, à distance et sur site.
  4. Interdiction des réunions physiques de plus de 50 personnes (à confirmer courant juin 2020 en fonction de la situation sanitaire).
  5. Limitation des déplacements professionnels au strict nécessaire et après accord préalable du management (à confirmer courant juin 2020 en fonction de la situation sanitaire).
  6. Forte recommandation de continuer à privilégier les outils de communication à distance y compris pour les réunions

Les retours sur sites s’accompagneront de règles sanitaires strictes

Le port du masque sera obligatoire dans l’ensemble des lieux ouverts de l’entreprise si le respect des mesures de distanciation sociale ne peut être assuré en permanence, dans les lieux de passage (ascenseurs, couloirs …) et pour toutes réunions ou discussions entre personnes.

Le nettoyage des locaux sera quotidien

La réouverture progressive des accueils visiteurs et des accueils clients se fera en fonction des secteurs et des régions autorisés par le Gouvernement et sous condition de mise en place de mesures de protection qui restent à préciser.

L’utilisation des ascenseurs sera limitée à 2 personnes maximum.

Le « stationnement » dans les lieux de passage sera interdit.

L’occupation des locaux collectifs se fera avec l’attribution d’une place attitrée aux collaborateurs qui exerceront une activité dans les locaux, mais les tables de travail seront occupées à raison d’un siège sur deux et avec l’obligation de n’avoir aucun collègue en vis-à-vis.

Les salles de repos et de détente ne seront pas accessibles qu’elles soient localisées au RIE ou dans les étages et seront considérées en restriction d’utilisation (nombre de personnes simultanées limité, pas de stationnement…).

L’ouverture des RIE sera possible sous conditions de mesures spécifiques définies et mises en œuvre par le prestataire. Il sera aussi possible de déjeuner sur son poste de travail.

Règles spécifiques

Pour les commerciaux – MDPRO et MDE en déplacement :

  1. Mise à disposition de masques et de gels hydroalcoolique individuels pour le personnel
  2. Mise à disposition d’un stock de masques destinés aux clients
  3. Accord préalable formel du client sur le principe d’une visite chez lui

Commerciaux – MDP en agences :

  1. Installation de panneaux en plexiglass pour les bureaux d’accueil clients
  2. Mise à disposition de masques et de visières pour le personnel
  3. Mise à disposition de gels hydroalcoolique collectifs
  4. Ouverture des agences exclusivement sur RDV en phase de réouverture

Logistique – Tri du courrier :

  1. Mise en place de moyens de protection spécifiques
  2. Réflexions sur l’aménagement des espaces de travail et/ou l’organisation d’équipes alternées.

Risques psycho sociaux

La CFDT a demandé que les risques psychosociaux soient étudiés par la direction au moyen d’une enquête.

Cette enquête serait en cours de définition. La direction sondera également les salariés afin de déterminer ceux qui veulent revenir sur site et ceux qui veulent poursuivre le télétravail. Mais à ce sujet, la direction a été claire : l’objectif est la généralisation du télétravail, et seuls 25% des salariés pourront revenir sur site avant le 30 juin, 50% à partir du 1er juillet.

Cas des salariés qui ne peuvent pas télétravailler

La direction semble vouloir être coercitive pour les collaborateurs qui ne peuvent pas télétravailler et qui veulent pas revenir sur site. Ils pourraient être contraints à poser des congés ou des RTT ou à  se mettre en congé sans solde…

Adaptation par régions

Ce qui n’a pas été abordé durant la réunion : la différentiation entre les départements et les contraintes qui en découlent. Selon les mesures gouvernementales, le dispositif pourra donc être adapté.

La CFDT a demandé que les représentants de proximité et les délégués syndicaux locaux soient associés à la concertation sur les conditions de sécurité et l’adaptation locale des dispositifs nationaux. La DRH a affirmé y être favorable.
Pour la CFDT, les RP et DS locaux doivent être informés avant la réouverture des sites. Il faut également que les managers de proximité le soient, dans le même temps.

Etude de l’existant

La CFDT a demandé que soient communiqués les chiffres relatifs aux salariés qui ne peuvent pas aujourd’hui télétravailler et les motifs de cette situation. Nous voulions également connaître le nombre de salariés en arrêt de travail, notamment pour garde d’enfants.
La direction n’a pas été en mesure de nous donner ces informations.

Pour la CFDT des éléments d’informations importants manquent.

Garde d’enfants et chômage partiel

A partir du 1er mai, pour les salariés qui gardent leurs enfants et qui ne peuvent pas télétravailler, le chômage partiel se substituera aux arrêts de travail. Et l’indemnisation sera différente car la rémunération à 100% du net ne sera plus garantie et seule 84% du salaire pourraient être versés.
Pour la CFDT il doit y avoir un maintien de la rémunération par l’employeur si une bascule en chômage partiel s’opère pour ces salariés. Mais la direction n’a pas pu voulu donner de réponse. Elle a précisé cependant que la base du contrat de travail, c’est un travail pour un salaire. Il n’est donc pas impossible qu’une contrepartie soit demandée pour ce maintien de salaire ou que le salaire ne soit pas maintenu à 100%.

Horaires de travail

La direction envisage de revenir dès le 11 mai à une situation normale de décompte horaire, avec l’utilisation de l’outil de badgeage.
La CFDT, à l’inverse, a plaidé pour des aménagements horaires, avec une plage d’ouverture des sites de 6H30 à 19H30, et des plages horaires fixes de 10H à 15H. Ces dispositions devraient s’accompagner de la neutralisation de la journée, c’est-à-dire le décompte d’une journée complète, quelque soit le nombre d’heures de travail effectuées, que le salarié soit sur site ou en télétravail.
Pour la CFDT, ces demandes se justifient par l’évitement des heures de pointes dans les transports en commun et par une équité entre les salariés sur site et en travail à distance.
La direction semble y être opposée, sans donner une réponse claire.

Restauration

Lors du dernier CSE, la CFDT a demandé que soit étudiée la mise en place une « prime panier » pour les salariés en travail à distance du fait de la crise sanitaire.
Cette prime concernerait les salariés qui peuvent disposer habituellement d’un restaurant d’entreprise sur leur site et qui n’ont pas de chèques déjeuner.
La direction a indiqué y réfléchir.

S’abonner
Notifier de
guest
18 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Cruz
Cruz
2 années il y a

Qu’en est il concernant les parents aidants d’enfants en situation de handicap qui ne seront pas accueilli à temps plein dans leur institut? La chômage partiel avec maintien du net peut il être effectif dans ce cas?

Réponse à  Cruz
2 années il y a

A priori, les parents qui ont des enfants en situation de handicap et qui sont aujourd’hui en arrêt de travail pour garde d’enfants, basculeront en chômage partiel. Nous n’avons toujours pas de réponse de la direction à notre demande de garantie de la rémunération à 100%.

Bertrand
Bertrand
2 années il y a

Très bonne synthèse d’une étude complète de la situation faite par la direction.
50% de l’effectif sur site en juillet : la Pandémie est d’envergure.
Soyons tous responsables et respectons les gestes barrières pour un retour à la normale dans les plus brefs délais

Anonyme
Anonyme
2 années il y a

Bonjour,

-Qu en est il pour les parents dont les enfants ne pourront être accueilli à l’école avant septembre? ( petite section et moyenne section maternelle dans mon cas).
– la tolérance sur le nombre d’heure à effectuer par jour sera t’elle encore d’actualité à compter du 11 mai? a défaut quelle est la procédure pour une demande de mise en chômage partiel?

Merci de votre retour

Réponse à  Anonyme
2 années il y a

A ce jour, 4 mai, nous n’avons pas de réponse de la direction sur le montant de la rémunération qui sera payée aux parents qui seront en chômage partiel pour garde d’enfants et qui ne peuvent pas télétravailler (voir notre article du 19 avril). Rappelons que la CFDT, la CGT, la CGC, FO et l’UNSA revendiquent une rémunération maintenue à 100%.
Quant à la tolérance sur le nombre d’heures de travail effectuées par jour, la direction veut revenir à une “situation normale”. La CFDT revendique le maintien de la tolérance pour les télétravailleurs, mais également pour les salariés qui reviendront sur site.
Enfin ,concernant la procédure pour le chômage partiel, c’est l’employeur qui fait la demande pour les salariés qu’il juge concernés. Le salarié ne peut engager aucune action seul.

CALAMITE
CALAMITE
Réponse à 
2 années il y a

Bonjour, la direction fait la demande pour les salariés qu’elle juge concernée… OK mais comment détermine t elle les salariés concernés ? Parce que selon les services, s’ils sont ouverts, à première vue, avec ou sans enfants à faire garder, faut revenir ! Leur silence c’est donc incitation pour les parents à poser des congés, le 5 mai, ils ne répondent pas pour que les parents qui sont bloqués avec leurs enfants n’aient rien, juste le choix de revenir sur site pour ceux concernés en laissant leurs enfants seuls chez eux ou poser des congés, il n’y a aucun moyen légal de les faire réagir car sauf erreur ce ne sont pas les consignes gouvernementales ???? Comment un groupe qui a laissé quasiment deux mois des personnes chez elles à ne rien faire pour ceux sans matériel et sans enfants à garder ou en ALD peut elle faire autant de mal psychologiquement à des parents dépités face à ce silence, ils s’imaginent le stress que ça engendre ? Je ne sais pas, alertez les médias, une bonne publicité leur ferait surement pas de mal !

CAMUS
CAMUS
2 années il y a

Bonjour,

La Direction envisage-t’elle une indemnisation pour l’électricité et l’internet?

Réponse à  CAMUS
2 années il y a

La réponse de la direction sur cette question a été nette : c’est un non.

Sou
Sou
2 années il y a

Bonjour,
J estime que l entreprise devrait nous payer une prime de panier car certes nous sommes plus protégés en restant à la maison mais nous travaillons plus et pour moins cher.
L AG2R fait des économies grâce a nous, nous méritons une compensation pour nos frais journaliers ( repas, électricité…)

mohamed k
mohamed k
2 années il y a

bonjour,
je vous remercie ainsi que d’autres syndicats pour votre action en cette période.
MK

pascal
pascal
2 années il y a

Il est important que la CFDT défende les intérêts des personnes trop souvent oubliées qui travaillent en temps partiel, sont en maladie de longue durée ou sont en charge d’enfants handicapés ou de parents dépendants auprès de notre direction

PM
PM
2 années il y a

A LA RUBRIQUE DES REGLES SPECIFIQUES ;
il y a belle lurette que le schéma commerciaux MdPro et MdE en déplacement et commerciaux MdP en réception bureau est terminée, les acteurs MdP sont souvent dehors, et inversement !
il faudrait corriger en précisant commerciaux en déplacements TOUS MARCHéS (MdPro- MdP- MdE) …. tout comme en reception bureau en agence Mdpro-MdP-MdE. mais de toute façon ces distinguos n’existeront bientôt plus …

Nicole
Nicole
2 années il y a

Bonjour,

À quelle date pensez-vous que l’information vous sera communiquée? Y a t il des réunions prévues dans les prochains jours.

Merci.

Réponse à  Nicole
2 années il y a

Bonjour,
De quelles réponses parlez-vous ?
Une réunion de négociations sur les salaires s’est déroulée le 5 mai. L’ensemble des organisations syndicales a réitéré la demande d’une indemnisation à 100% du chômage partiel pour les parents qui gardent les enfants quand l’école n’est pas possible et quand ils ne peuvent pas télétravailler. Cette demande concerne aussi les personnes dites “fragiles”.
Nous n’avons pas encore eu de réponse de la direction. Mais il faut savoir qu’un accord de branche est ouvert à la signature et cet accord, qui s’imposera à l’AG2R, prévoit une indemnisation à 100%.
Concernant la prime dite “panier”, l’ensemble des organisations syndicales défend toujours cette demande. Mais nous pourrions opter pour une prime générale qui couvrirait tous les frais engendrés par le télétravail. Là non plus, pas encore de réponse de la direction.

Pha
Pha
2 années il y a

Il a un gros trou bien béant entre la phase 1 et la phase 2, du 11 au 18 mai.
On peut penser que cela n’impacte pas les télétravailleurs, mais cela impacte les autres (garde enfant ou impossibilité de télétravail)

Pimprenelle
Pimprenelle
2 années il y a

ag2r va imposer le port du masque dans les sites qui seront ouverts à compter du 18 mai,…au plus tôt …?
La distribution de masques pour tous les employés presents sur site est elle prévue ? Sinon, comment les petits salaires pourront ils respecter cette obligation ?
De plus, il est presque impossible de trouver des masques.
Enfin, nous ne connaissons pas les dispositions entre le 11 et le 18 mai 2020. Sites ouverts ou fermés ??
Modalités ??

Pascale
Pascale
2 années il y a

Bonjour,

Il semblerait qu’une réunion ait eu lieu le 7 mai. Qu’en est-il? Pouvez-vous nous apporter plus de précisions?

Réponse à  Pascale
2 années il y a

Un article vient d’être mis en ligne aujourd’hui 11 mai. Le 8 mai étant férié et le WE suivant, nous n’avons pas pu faire plus vite. Désolé.

cfdt-ag2r

GRATUIT
VOIR