S'ENGAGER POUR CHACUN, AGIR POUR TOUS

Des arrivées dans le groupe par la porte dérobée …

La presse se fait écho de plusieurs arrivées stratégiques dans notre groupe. Quelles seront les conséquences pour l’entreprise ? Pour quelles missions ces personnes sont-elles recrutées ? Le mystère est entretenu par une direction générale, qui cache ces informations aux représentants du personnel.

La directrice santé prévoyance du groupe COVEA, Pascale Soyeux, qui occupe également les fonctions de directrice générale de Maaf santé devrait rejoindre AG2R LA MONDIALE. Elle occuperait des fonctions très proches dans notre groupe, selon le site « l’Argus de l’Assurance ».

AG2R La Mondiale s’est aussi doté d’un directeur des partenariats externes. C’est l’ancien délégué général de l’association Roam, Mikaël Maslé, qui prend ces nouvelles fonctions, sous la responsabilité de Philippe Da Costa, membre du Comité de direction Groupe en charge des affaires publiques, de l’engagement sociétal et des nouveaux métiers.

Philippe Da Costa voit également passer sous ses responsabilités Bertrand Boussagol, qui rejoint la direction des affaires publiques tout en conservant sa précédente fonction de directeur des relations institutionnelles avec les organisations syndicales confédérales. Il prend également en charge la coordination de l’engagement sociétal des directions régionales du groupe.

Il ne reste toutefois pas directeur régional Champagne-Ardenne Meuse d’AG2R La Mondiale, fonction à laquelle lui succède Loïc Belhomme

L’arrivée la plus majeure, mais aussi la plus discrète…

Le 5 mai dernier, c’est Bruno Angles qui arrivait dans notre groupe. Âgé de 56 ans, cet ingénieur du corps des Ponts et chaussées et diplômé du Collège des Ingénieurs était président du Crédit Suisse.

Après un passage au ministère de l’Équipement, à la société Autoroutes et Tunnel du Mont-Blanc, dont il était directeur général, il avait rejoint McKinsey. Il était devenu ensuite directeur général de Vinci Énergies en 2004 puis, après un passage chez Mercer Delta , il avait travaillé pour le groupe financier Macquarie jusqu’en 2016. Depuis cette date, il était président France et Belgique de Crédit Suisse et président du Comité exécutif de Credit Suisse en France.

« Avec cette arrivée, je me réjouis de renforcer l’équipe de Direction générale du Groupe : Bruno Angles a vocation à être un dirigeant effectif, ce dont l’Autorité de contrôle prudentielle et de résolution sera saisie », a souligné le directeur général du groupe André Renaudin. 

André Renaudin a simplement omis d’informer le Comité Social et Economique du groupe. Mais nous sommes coutumiers du fait que ces informations sur l’organigramme du groupe ne sont pas transmises au CSE, même si la réglementation l’impose.

Après tout, ces changements à la tête de notre entreprise se font dans les salons feutrés du siège, boulevard Malesherbes, et les secrets des dieux vivent mal sur la place publique, fut-elle celle des représentants du personnel.

Et des questions insidieuses pourraient être posées par ces représentants du personnel sans gêne. Par exemple : Bruno Angles est-il pressenti pour remplacer André Renaudin comme directeur général du groupe ?

5 3 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
dartagnan
dartagnan
1 mois il y a

tout laisse à penser que ces personnes vont rejoindre le GIE LM EXECUTIVE…on ne les mélange pas avec le bas peuple… dommage, leur rémunérations auraient verser un peu d’épinards dans les dotations des CSE AG2R ou LM…

Anonyme
Anonyme
1 mois il y a

Et le délit d’entrave c’est pour quand ?