S'ENGAGER POUR CHACUN, AGIR POUR TOUS

Des déblocages dans la gestion de la crise sanitaire…

Lors de la réunion CSSCT du 15 septembre, des mesures spécifiques à la crise sanitaire ont été annoncées par la direction. Les élus ont été entendus et des avancées très positives sont notables, notamment pour la garde des enfants.

Résumé synthétique des mesures.

Dispositions exceptionnelles jusqu’au 31 octobre avec possibilité de reconduction ou de révision en fonction de l’évolution de la crise sanitaire.

Nouvelles mesures

–             Fermeture écoles, crèches : sur présentation d’un justificatif de fermeture, les salariés pourront être en télétravail ou en absence autorisée rémunérée si le travail à distance est impossible.
Cette mesure est une réelle avancée, que la CFDT revendiquait depuis plusieurs semaines.

–             Personnes contact : durant la période d’isolement, les salariés pourront être en télétravail ou en absence autorisée rémunérée si le travail à distance est impossible. Les personnes contact sont les personnes identifiées comme telles par l’entreprise parce qu’ayant côtoyées de collègues atteints par la COVID ou les personnes identifiées par la Sécurité Sociale.

–             Personnes vulnérables : possibilité de télétravailler, après avis de la médecine du travail. La date du 15 septembre n’est pas butoir si un rendez-vous n’est pas possible avant cette date. Dans l’attente du rendez-vous avec la médecine du travail, possibilité de télétravailler avec le certificat d’isolement du médecin traitant.

–             Personnes vivant avec une personne vulnérable : pas de disposition, parce qu’il n’y a pas de dispositif réglementaire et que la médecine du travail ne peut pas se positionner n’étant pas en mesure de voir la personne vulnérable.

Autres mesures

–             Assouplissement de l’accès au télétravail (voir article du 14 septembre).

–            Assouplissement pour amener les collaborateurs à deux jours de télétravail. (voir article du 14 septembre).

La direction a indiqué qu’il n’est pas exclu que d’autres mesures soient appliquées en fonction de l’évolution de la crise. Les élus CSSCT ont demandé sans succès la nature des pistes de réflexion.
Ils ont souligné que les négociations en cours sur le télétravail ne concernent que l’exercice du télétravail en situation normale et qu’aucune disposition spécifique de travail à distance pour faire face à la crise sanitaire n’a été étudiée (hormis les dispositions relatives aux fermetures d’école, de cas contact, de personnes vulnérables…)
D’autre part, la CFDT a souligné qu’aucun protocole particulier pour les zones à risques dites « rouge » n’a été défini pour le travail à distance. La direction a indiqué qu’elle étudiait les mesures prises par les préfets.

–            Port du masque obligatoire dans tous les espaces et les sites.

–             Possibilité de déjeuner au poste de travail maintenue

–            Déplacement professionnel uniquement si indispensable

–            Regroupement de plus de 50 personnes interdit et les réunions de plus d’une demi-journée interdites.

–            Formations prioritairement en distanciel, sauf nécessité impérieuse

–            Suppression des places assises dans les cafétérias et espaces de pause

–            Participation à des événements externes limitée.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
36 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
ISABELLE GOVIN CABRERO
2 mois il y a

super pour les personnes vivant avec des personnes à risques.
Nous ne sommes rien, pourtant bien contents de nous trouver en mars. Ecoeurant

MARIE OTERO
2 mois il y a

Si seulement ces annonces pouvaient être faites de manière claire et aussi précise sur Déclics par la RH… ça permettrait de mettre fin aux questions, interprétations et différences de traitement selon chaque manager…

Anonyme
Anonyme
Réponse à  MARIE OTERO
2 mois il y a

+1 !

Anonyme
Anonyme
2 mois il y a

Bonjour

et que devient la demande de télétravail pour les conseillers MDP?
merci

Réponse à  Anonyme
2 mois il y a

La situation des conseillers MDP a été remontée par toutes les organisations syndicales.
Réponse de la direction : ce sont les directions métiers (donc dans ce cas la direction commerciale) qui décident.

râleuse à juste titre
râleuse à juste titre
2 mois il y a

Très belles avancées…

Néanmoins, quid de l’attente des résultats COVID pour nous ou notre entourage familial???
En attendant, CAS CONTACT OU PAS????

Nous ne sommes cas contact que si le test est positif.

Etant donné le nombre de cas qui explose n’est il pas envisageable de TELETRAVAILLER quelques jours par semaine!

Réponse à  râleuse à juste titre
2 mois il y a

La CSSCT a demandé fermement que les protocoles et procédures soient affichés sur Déclic.
Le cas contact n’est pas une personne positive, comme vous l’écrivez. C’est une personne qui a été en contact avec une personne positive.
La procédure est celle décrite sur le site Ameli (par exemple https://www.ameli.fr/lille-douai/assure/covid-19/en-cas-de-contact-avec-une-personne-malade-du-covid-19/en-cas-de-contact-avec-une-personne-malade-du-covid-19) Dans l’attente du test ou du résultat du test, la personne doit être isolée. Dans ce cas, l’AG2R demande au salarié de se mettre en télétravail ou, en cas d’impossibilité de travail à distance, de se mettre en absence rémunérée. Ces dispositions restent valables toute la durée de l’isolement.
La question est plutôt qui définit le cas contact et comment. Pour l’entreprise, le cas contact est défini par l’employeur dans le cas d’un collègue positif avec lequel vous avez été en contact, ou le cas est défini par l’assurance maladie (enquête menée par l’ARS).

Anonyme
Anonyme
2 mois il y a

Qu’en est il des zones à risques ? Les préfets ont durci les règles mais le covid semble s’arreter a la porte d’ag2r visiblement…

Réponse à  Anonyme
2 mois il y a

Actuellement (mais la position peut évoluer), le groupe veut s’en tenir à des dispositions nationales.

Anonyme
Anonyme
2 mois il y a

Et de l’autre côté, il y a les salariés AG2R en agence CICAS qui n’ont toujours pas le droit au télétravail et qui doivent supporter un masque 8h par jour pendant 5 jours alors que 80% de notre activité actuelle pourrait être faite en télétravail !!!
Pourquoi est ce si long de nous accorder ne serait ce qu’une journée par semaine alors que nous avons largement fait nos preuves pendant le confinement et sur notre matériel personnel qui plus est ???

Jean Roger
Jean Roger
2 mois il y a

Quand La rh compte t’elle revenir sur le sujet des zones rouge, Avec directive régionale sur bordeaux la préfète recommande Fortement le teletravail depuis lundi 14 septembre, il serait bien de pas trop attendre… également sur bordeaux toujours pas de masques fournis par l’employeur… on nous demande de venir mais sans aucun moyen c’est scandaleux pour un groupe «  de protection social » !

Anonyme
Anonyme
2 mois il y a

Et toujours pas de masques?

Anonyme
Anonyme
2 mois il y a

Bonjour,
Qu’entend on par “en absence autorisée rémunérée si le travail à distance est impossible.” ? Est ce uniquement pour l’impossibilité de teletravailler pour cause matérielle (par exemple pour des salariés non équipés) ou est ce aussi dans le cas d’enfants en bas âge ? Si oui, sous quelles conditions (âge des enfants ?) ?

Réponse à  Anonyme
2 mois il y a

La notion de télétravail impossible renvoie à l’impossibilité d’être en télétravail parce que le métier ne le permet pas ou parce que le salarié n’a pas le matériel adapté. Elle ne renvoie pas aux contraintes personnelles du salarié, comme l’impossibilité de conjuguer travail à la maison et garde d’enfants.
C’est pourquoi les organisations syndicales ont demandé, pour ces cas de gardes d’enfant, de supprimer les plages fixes horaires.

Anonyme
Anonyme
2 mois il y a

Bonsoir et merci pour votre retour rapide. Aucune décision pour la protection des salariés des sites de Marseille et Bordeaux n’a été prise ??? Etant donné que nous n’avons pas de masque, que le gel hydroalcoolique est souvent manquant, les mesures barrières ne peuvent pas être appliquées convenablement… Il en va de notre santé. Peut on exercer un droit de retrait ? devons nous débrayer ? Il semble que la santé des salariés ne soit vraiment pas une priorité pour l’employeur ! La responsabilité du groupe peut elle être engagée quand celui ci ne respecte pas les recommandations du préfet ?

Anonyme
Anonyme
2 mois il y a

Donc pour certaines personnes rien ne change, de plus facile de dire de porter le masque quand la plupart des personnes ne le porte pas correctement. Qu’en est il du coup de l’aspect psychologique néfaste qu’entraîne le non respect des gestes barrières par tout le monde ?

Anonyme
Anonyme
2 mois il y a

question : si ton enfant est refusé à l’école car petit rhume ou petites infections hivernales otites etc…
il n’y a donc pas de fermeture de classes ou d’école donc pas possibilité de faire du TLT ou absence autorisée rémunérée
les jours enfants malades vont fondre comme neige au soleil il faudra alors prendre ces RTT ou cp ça va être très compliqué

Réponse à  Anonyme
2 mois il y a

Les dispositions concernent bien les fermetures de classe ou d’écoles liées à la crise sanitaire. Pour les maladies des enfants, ce sont les dispositions classiques avec les congés exceptionnels “enfants malades” qui devront être activées.
Pour contourner le problème, la CFDT avait proposé une annualisation des journées possibles de télétravail. Mais cette proposition a été refusée par la direction.

Anonyme
Anonyme
2 mois il y a

Donc la direction décide d appliquer des directives nationale, tb, mais sauf erreur de ma part, c’est bien le 1èr ministre qui a demandé, des décisions prisent en région pour les cas de bordeaux et Marseille. Il faut bien respecter ce que souhaite le 1èr ministre et ce que décide les préfets ? Non ? Si je comprend bien la CFDT trouve normal que la RH décide d’ignorer les décisions prisent en région, sur demande du gouvernement ?

Réponse à  Anonyme
2 mois il y a

En régions, comme à Bordeaux ou à Marseille, les préfets ont recommandé que les employeurs utilisent le télétravail. Il n’y a rien de contraignant. Nous ne pouvons donc pas mettre en avant la réglementation pour exiger des mesures plus larges
En revanche, la CFDT a revendiqué dans plusieurs réunions et notamment lors de la dernière CSSCT des dispositions spécifiques en fonction de l’évolution en régions de la crise sanitaire. Nous avons, par exemple, plaidé fortement pour des dispositions de télétravail élargies à Bordeaux, suite aux directives de la préfecture.

Santé au 2nd plan
Santé au 2nd plan
Réponse à  Anonyme
2 mois il y a

Ne vous inquiétez pas, la Direction saure toujours faire le tri : si les directives nationales l’arrangent la Direction appliquera celles-ci, si les directives préfectorales l’arrangent, la Direction fera dans le détail.

Prenez les directives qui vont dans le sens de la Direction et ce sont ces directives qui seront à ses yeux les meilleures pour bien prendre soin de ses salariés….Euh… lol ?….

Maya
Maya
2 mois il y a

Klesia a partir d’octobre de 1 à 3 jours de télétravail
Indemnité pour les frais
Effet rétroactif pour les tickets resto depuis mars
Et je redemande quid des gens qui habitent en zone rouge, qui ont 4 heures de transports aller retour pour travailler en zone pas encore rouge et du coup risque de ramener le covid dans les locaux ?????

anonyme
anonyme
2 mois il y a

Bonjour,
Est ce qu’il est prévu qu’il y ait une communication officielle sur déclic de toutes ces nouvelles règles? Dans ma direction ces informations ne sont pas remontées. Notamment, la durée max d’une demie journée pour les réunions…

Anonyme
Anonyme
2 mois il y a

5 jours sur site en zone rouge masque obligatoire partout toute la journée , on attend le télétravail depuis des mois aucune nouvelle de matériel et les collègues partent sur site beaucoup plus tôt car ils rattrapent les heures non faites en télétravail c est ça un groupe de protection de protection sociale qui se dit “le contraire de seul au monde , on est tout seul sur site certains jours” , on se sent très seul pour supporter le covid 19 , des discriminations existent dans le traitement des salariés . les inconvénients du masque ce n’est que pour certaines personnes , ceux qui n’ont pas la chance de télétravailler

Anonyme
Anonyme
2 mois il y a

Bonjour,

Et les masques? Pas de distribution sur Mons depuis la reprise du travail sur site. N’est-ce-pas du ressort de l’employeur que de les fournir???

Obligation employeur
Obligation employeur
Réponse à  Anonyme
2 mois il y a

Vu le nombre de sites où des salariés n’ont eu soit aucun masque du tout, soi aucun renouvellement malgré l’obligation de porter le masque toute la journée, c’est hyper bizarre que les syndicats ne s’unissent pas pour pour appeler les salariés des sites concernées à débrayer ou à faire valoir leur droit de retrait.

AG2R avait soit-disant un stock de masque il me semble (indiqué dans le protocole pour le déconfinement).

Anonyme
Anonyme
2 mois il y a

Pas de distribution de masque non plus à Strasbourg et un distributeur de gel qu’à l’accueil… Aucun dans les étages. Chercher l’erreur !! C’est vraiment jouer avec notre santé.

Anonyme
Anonyme
2 mois il y a

Idem sur Paradis, dernière distribution de 6 masques canard en juillet et rien depuis . Je croyais que l’obligation du port du masque était conditionnée depuis le 1er septembre par sa fourniture obligatoire par l’employeur ? Le gel pareil uniquement à l’accueil et rien dans les étages. Et pour couronner le tout, le responsable de site qui demande à ce que les portes des open space soient fermées pour raison de sécurité incendie. Donc l’aération obligatoire difficile à respecter, car ne dépend plus que d’une climatisation qui fonctionne aléatoirement. Après avoir passé 1 ou 2 heures dans les bus , métro, rer , remplis de crétins qui vous collent tout en étant affublés d’un masque sous le nez ou sur l’oreille , le moins qu’on puisse dire est que l’on se sent vraiment pas rassurés en cette période de recrudescence de l’épidémie.

Anonyme
Anonyme
2 mois il y a

Et toujours pas de signe des masques… ça commence à devenir compliqué et à chiffrer!

Sophie
Sophie
2 mois il y a

https://www.indre-et-loire.gouv.fr/Actualites/Passage-de-l-Indre-et-Loire-en-zone-de-circulation-active-du-virus-nouvelles-mesures-sanitaires

C’est écrit il est attendu des entreprises qu’elles favorisent autant que possible le télétravail suite au passage de l’indre et Loire en zone rouge….

C’est assez explicite ou pas encore ???

Anonyme
Anonyme
Réponse à  Sophie
2 mois il y a

La préféte incite mais elle n’oblige pas, le souci est là. Mais lorsque la semaine pro, l’Indre et Loire passera en zone d’alerte renforcée car on va droit dedans, il va bien falloir que la préfète IMPOSE aux entreprises de passer en télétravail. Car elle représente l’Etat et donc en indre et loire, les sites AG2R n’auront pas le choix. Et il va bien falloir aussi que notre groupe prenne enfin ses responsabilités pour les sites en région en seuil maximal d’alerte !

Anonyme
Anonyme
2 mois il y a

Bonjour, il est indiqué sur declic que « compte tenu de la circulation particulièrement active PACA, AQUITAINE, … des consignes supplémentaires et temporaires ont été prises et communiquées, quelles sont elles? Merci par avance

Anonyme
Anonyme
Réponse à  Anonyme
2 mois il y a

Ça s’appelle de la com car en Aquitaine rien n’a été fait, nous n’avons pas de masque et il n’est pas rare qu’il n’y est pas de gel hydroalcoolique…

Précisions
Précisions
2 mois il y a

Personne contact : Les personnes contact sont les personnes identifiées comme telles par l’entreprise parce qu’ayant côtoyées de collègues atteints par la COVID ou les personnes identifiées par la Sécurité Sociale.

Concrètement ça veut dire quoi ? On est en open space, une personne est positive. Qui est cas contact ? Le groupe de bureau ? L’open space ? La direction locale lance un dé pour savoir déterminer un nb de salariés à mettre en TLT ?

Anonyme
Anonyme
2 mois il y a

Gestion calamiteuse de la crise. Aucune vision, aucun courage managérial, aucune confiance, aucune considération pour les personnes vulnérables ou proches.

2 mois il y a

test