Home E-mail Personnalisé

Esvres : quand la direction cultive les irritants…

Dans la période actuelle morose où les conditions de travail se dégradent et où les négociations salariales sont bloquées, certaines directions n’hésitent pas à multiplier les irritants et à jouer avec le feu…

Ainsi à Esvres, la direction a décidé de limiter l’utilisation des journées exceptionnelles de congé pour « enfants malades » aux seules absences imprévisibles. Une opération chirurgicale ou un examen médical ne sont plus couverts par ces dispositions conventionnelles, même si le salarié fournit un certificat médical justifiant la présence indispensable du parent.

Que les accords d’entreprise ou la convention collective ne prévoient pas ces limitations, la direction d’Esvres n’en a cure. Que ce type de décisions provoque un mécontentement supplémentaire des salariés dans une période où le désengagement est massif, la direction ne s’en soucie pas.

Cet exemple est à rapprocher d’autres décisions de même type dans beaucoup de régions.

Cela s’appelle jouer à l’apprenti sorcier. Mais qui joue avec la dynamite risque de provoquer une explosion…

S’abonner
Notifier de
guest

3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Choquée
Choquée
2 mois il y a

Bonjour, vous me voyez terriblement choquée par cette aberration. Cela veut dire que si un enfant a subitement un brin de fièvre à 38,5°, je dispose d’un soin enfant (avec justificatif). En revanche si, un enfant, atteint d’une grave maladie et avec une intervention chirurgicale dans 2 semaines à coeur ouvert, aucun droit à soins enfant ?? c’est bien ce qui est écrit et décidé de cette Direction ?
De plus, qu’entendez-vous par “la Direction a décidé” de limiter? pourquoi ne pas nommer un chat un chat ? et annoncer clairement de quelle direction il s’agit ?
Ce serait cette même direction qui devrait choisir et décider de la présence ou non, d’un parent auprès de son enfant ? C’est du délire !
Merci pour votre retour.

Désespéré
Désespéré
2 mois il y a

EXTREMEMENT CHOQUANT CET ARTICLE!!!
ARTICLE à diffuser largement et qui doit être basculé dans l’actualité “Infos groupe” afin de dénoncer l’inacceptable! l’impensable!
La direction d’Esvres? Depuis quand cette “direction” fait partie du corps médical ?
pour juger si la présence ou non d’un parent auprès de son enfant malade et hospitalisé n’est pas indispensable???
Donc oui la direction d’Esvres peut prendre des décisions mais surtout des “bonnes décisions” et se doit de respecter les accords d’entreprise et se doit de respecter aussi les salariés!!

Période “morose” le mot est faible…

DS 59
DS 59
2 mois il y a

Cette tendance à toujours s’imaginer que le salarié cherche à “profiter” d’une largesse alors que c’est un dispositif conventionnel est une aberration. Pire certains managers en seraient presque à faire culpabiliser le salarié concerné…
Un parent qui doit gérer un examen médical, une intervention chirurgicale et la convalescence d’un enfant préférerait que cet enfant ne soit pas malade et donc préférerait être au travail.
ça en devient lassant cet état d’esprit malsain…

cfdt-ag2r

GRATUIT
VOIR