Home E-mail

Evitement des représentants de proximité : à Reims aussi.

Nous écrivions le 11 février que l’examen des plans de prévention des risques par les représentants de proximité n’était pas une priorité pour certaines directions. Sur un autre sujet, nous relations les problèmes parisiens dans la consultation des RP. Voici un autre exemple de non prise en compte des représentants de proximité, cette fois-ci en Champagne.

Cet extrait est le préambule des questions posés par les représentants de proximité CFDT et FO de Reims aux directions locales.

Les faits parlent d’eux-mêmes.

Après relecture du document de la RH concernant la zone d’intervention des RP, nous n’avons constaté aucune « interdiction » de poser des questions sur les mouvements de personnel, les heures écrêtées, les arrêts de travail ou accidents de travail.
De ce fait, nous vous reposerons ces questions à chaque réunion. Celles-ci font partie du dialogue social et de la vie de l’entreprise.

D’autre part, les RP déplorent le fait, qu’encore une fois, vous avez omis de les inviter à des réunions qui concernent nos périmètres d’intervention. (ex : plans de prévention, réaménagement des bureaux des commerciaux).

D’autre part, vous nous demandez un avis sur le bilan CHSCT 2019 dont nous débattrons en séance mais nous n’avons reçu aucun document sur le PAPRIPACT et les DUERP pour notre périmètre.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
cfdt-ag2r

GRATUIT
VOIR