Home E-mail Personnalisé

Face à un risque mortel, l’informatique AG2R LA MONDIALE se réorganise

Lors de la dernière réunion du CSE, Pascal Martinez le nouveau directeur de l’informatique et du digital du groupe a présenté une nouvelle organisation. L’enjeu serait vital : il s’agirait, ni plus ni moins, que d’éviter un risque mortel.

La CFDT juge que la nouvelle organisation présentée est plus lisible, et surtout plus en phase avec la mutation indispensable de nos outils informatiques.

En revanche, les élus CFDT resteront prudents, échaudés par les multiples réorganisations de l’informatique qui ont abouti à ce qu’il faut bien définir comme un vrai gâchis, synonyme de gouffre financier et de déconvenues importantes des salariés du groupe sur la qualité des outils de gestion.

Présentation de la nouvelle organisation

La nouvelle Direction des Systèmes d’Information et du Digital a été mise en place le 2 mai dernier. Elle a désormais la charge de tout le développement et le maintien en condition opérationnelle du patrimoine informatique, data et digital du groupe AG2R LA MONDIALE…

De ce fait, l’organisation de cette direction a évolué en se détachant de la direction de l’organisation (DPPO) dans son ensemble y compris pour les fonctions de chefferie de projets SI et de définition de la stratégie SI.

En revanche, lui ont été rattachées les équipes de « maitrise d’ouvrage » data et digitales (Direction Data, Direction Digital Collaborateurs et Omnicanal, Direction Digital clients & services numériques).

La nouvelle direction informatique et digitale (DSID) est structurée selon 2 axes :

– des lignes métiers, alignées sur l’organisation de leurs métiers correspondants

– des Fonctions Transverses, délivrant des services mutualisés pour tous les métiers.

Pourquoi encore réorganiser ?

Pour le nouveau directeur, le Groupe est sous la menace d’un risque d’implosion qui requiert de changer de braquet en matière de Systèmes d’information et de Digital

C’est pourquoi un programme dit de Plateformisation qui doit permettre ce changement de braquet a été mis en place.

Les problèmes actuels qui nécessitent une révolution selon Pascal Martinez sont :

  • Une connaissance des clients qui est éclatée
  • Des partenariats qui sont trop longs à déployer
  • Une exploitation insuffisante de la donnée
  • Un manque de synergies avec u nombre très important d’outils sur la Santé & Prévoyance (CIEL, 8x, AI, convergence), des outils en double sur l’Epargne Patrimoniale (Lifeware, Pegase), une organisation qui présente de nombreuses redondances d’activités en particulier sur la gestion
  • Un risque d’obsolescence critique de nombreux outils

Le projet de plateformisation et la nouvelle organisation proposée devraient permettre de préparer l’avenir et rétablir une situation plus sainte.

La direction relation client, digital et plateformes mutualisées

Une nouvelle Direction Relation Client, Digital et Plateformes Mutualisées est créée pour :

  • mettre en place les agrégateurs internes (vision 360, aide à la vente, parcours digitaux, gestion et traitement des demandes client, espaces client dans un principe d’omnicanalité des parcours clients et collaborateurs),
  •  mettre en œuvre des socles fonctionnels mutualisés CRM, gestion des flux, GED, éditique, Workflow,
  • mettre en œuvre des socles techniques partagés plateformes d’intermédiation, d’échange de flux batch, socle DATA, 
  • définir des solutions d’architecture au service de l’ensemble des directions.

Cette direction sera l’interlocuteur privilégié de la Direction Métier Distribution Omnicanale et de la Relation Client

La direction assurance et fonctions support

Une nouvelle Direction Assurance et Fonctions Support est aussi créée.

Elle a pour fonction de mettre en place les originateurs constitués par les usines de gestion de chacun des métiers Santé Prévoyance, Epargne Retraite Individuelle, Epargne Retraite Collective, Epargne Patrimoniale, gestion d’Actifs , plateformes des Fonctions support

Un des objectifs de cette direction est également de favoriser les échanges avec les DSI de LMEP et de Via Santé.

L’objectif final étant de renforcer l’alignement entre chaque lignes métiers et son originateur spécifique.

La troisième direction : la Direction Projets IT et Architecture d’Entreprise

Cette direction a pour fonction d’assurer à la DSID la maîtrise de la définition de sa stratégie puis de son exécution.

Pour ce faire, l’équipe d’architectes d’entreprise sera transférée de la direction de l’organisation (DPPO) à la DSI. Une entité qui regroupe toutes les forces de gestion de projet SI, quel que soit leur rattachement existant (DPPO, DSID ou autre) sera créée.

L’organisation de la direction sera simplifiée en rapprochant les directions Opérations & Service IT et Sécurité & Continuité SI et  en rapprochant le Support à la Fabrication Logicielle.

Au final,

5 directions seront directement rattachées au Directeur Systèmes d’Information et Digital :

  • Direction Relation Client, Digital et Plateformes Mutualisées
  • Direction Assurance et Fonctions Support
  • Direction Opérations, Services IT et Sécurité Opérationnelle
  • Direction Projets IT et Architecture d’Entreprise
  • Direction Pilotage et Performance

Les évolutions seront réalisées en 2 temps :

  • Dans un 1er temps, les équipes actuelles sont rapprochées dans ces nouvelles directions par simple changement de rattachement hiérarchique
  • Dans un 2e temps, après étude des axes de synergie et d’optimisation entre équipes au sein de chacune des directions, des évolutions complémentaires seront proposées. Une étude de rapprochement des SI et des équipes de LMEP et ViaSanté sera menée.

Le directeur informatique a précisé que :

  • Le projet n’aura pas d’impact sur la trajectoire d’effectifs fixée. Les besoins en effectifs liés au projet de plateformisation seront définis dans le cadre du programme.
  • Le projet entrainera pour 484 collaborateurs un changement de direction d’appartenance
  • Le projet n’aura pas d’impact sur la localisation des collaborateurs
  • Le projet n’aura pas d’impact sur les outils de travail des collaborateurs
  • Le projet n’aura pas d’impact sur les objectifs, la mesure et le suivi de la performance
  • Le projet n’aura pas d’impact sur les compétences nécessaires
  • Le projet dans son temps entrainera peu d’ajustements dans les processus d’activités
  • Le projet entrainera pour 36 collaborateurs un changement de manager
  • Le projet prépare le plan de succession de managers en fin de carrière
  • Le projet n’a pas d’impact sur le référentiel emploi des collaborateurs de la Direction

Analyse de la CFDT

La CFDT juge que la nouvelle organisation présentée est plus lisible, et surtout plus en phase avec la mutation indispensable de nos outils informatiques.

En revanche, les élus CFDT resteront prudents, échaudés par les multiples réorganisations de l’informatique qui ont abouti à ce qu’il faut bien définir comme un vrai gâchis, synonyme de gouffre financier et de déconvenues importantes des salariés du groupe sur la qualité des outils de gestion.

Ce n’est pas la CFDT qui le dit mais la Direction générale elle-même : le groupe est confronté à un « risque mortel auquel nous faisons face : le risque d’implosion ». Face à ce risque, « la nouvelle donne, c’est changer de braquet en matière de SI et digital ».

Sans vouloir refaire l’histoire, il faudra pourtant, un jour, que la direction fasse un bilan des erreurs passées pour éviter de les renouveler. Cela passe par une remise en question permanente. La Direction générale en est-elle capable ? Sa phrase fétiche « on ne lâche rien » nous laisse penser que l’on est dans l’engagement et la persévérance. Mais entre persévérance et obstination, il y a une différence qui est parfois mince…

Un dossier qui infirme notre conclusion : le projet SKY ?

 Une information, cependant, nous laisse penser que la nouvelle direction est capable de prendre du recul et adapter sa stratégie aux circonstances. Ainsi, comme nous l’écrivions début septembre, nous avions craint un abandon du projet SKY, le projet de nouvelle plateforme que le groupe devait développer avec ALMERYS.

Le projet n’est pas abandonné et son développement continue. En revanche est repoussée de plusieurs mois (voire plusieurs années…) l’intégration de la nouvelle plateforme dans les outils AG2R LA MONDIALE. En cause, un retard important dans la conception technique et un décalage entre les travaux d’intégration et le développement.

La direction veut prendre le temps de vérifier les solutions techniques, leur conformité avec les objectifs de plateformisation du groupe et leur adéquation avec les besoins exprimés par les directions métiers.

Pour permettre aux services de gestion de supporter au mieux ce décalage dans le temps et maintenir une qualité de gestion optimale, la direction a décidé également d’appliquer de nouvelles mises à jour aux anciens outils avec des correctifs demandés par les utilisateurs.

Un début de preuve que la politique de la direction n’est pas toujours de « foncer tête baissée » ?

S’abonner
Notifier de
guest

8 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
QVT
QVT
3 mois il y a

Lentement mais sûrement…………🐌 sans dévaloriser les gastéropodes.
On doit travailler avec des outils adaptés car à défaut le client va voir ailleurs.
Une “implosion” lui permettra t’il de revenir, si et seulement si le en a envie ?

Le CRC, pourra toujours, en appel sortant chronomètré, l’inviter à revenir ?!?!???

Avenir des caisses de retraites, réflexion
Avenir des caisses de retraites, réflexion
Réponse à  QVT
3 mois il y a

Un client perdu ne revient pas toute de suite. Une fois pris au piège par un autre concurrent, les appels sortants de plus en plus rejetés par “le consommateur ” son sort dépend moins de lui que le nouveau concurrent.

QVT
QVT
Réponse à  QVT
3 mois il y a

Un début de réfondation technique ce jour 12 octobre via le déploiement de Windows 11 râté.

Pourquoi nos outils de gestion prévoyance et frais de santé s’ouvrent encore sur Explorer alors que nous sommes sensés utiliser EDGE ?

Avenir des caisses de retraites, réflexion
Avenir des caisses de retraites, réflexion
Réponse à  QVT
3 mois il y a

La réponse tient dans votre commentaire. Les outils ne sont pas indépendants les un des autres. Le front office une connexion unique d’un client ne doit plus dépendre par exemple de Windows ou d’Internet explorer ni de Edge, mais de l’adaptation des outils généraux en amont et ceux des outils en aval. Ceci permettra à chacun d’évoluer à sa vitesse et surtout de se prémunir de leurs obsolescences. Faire disparaître les outils spécifiques et adaptés est une obligation pour l’avenir.

Avenir des caisses de retraites, réflexion
Avenir des caisses de retraites, réflexion
3 mois il y a

Ce sujet est à relier avec celui de l’évolution de la retraite complémentaire qui finira par une gestion unique et centralisée via le projet de loi concernant la gestion globale des caisses de retraite toutes confondues. A part la retraite supplémentaire, la santé, les produits d’assurance, quel sera le fond de commerce d’Ag2r La Mondiale dans le futur? Qu’elle part occupe à ce jour la retraite complémentaire AGIRC – ARRCO et l’impact sur les produits proposés en aval ? Quand à la maladie ce sera le prochain chantier de l’état qui n’est plus providence mais libéral. Donc la seule issue (forcée) pour la DSID est de créer des plateformes (très à la mode) afin de supprimer tous les outils spécifiques accumulées au fil des intégrations de caisses de retraite complémentaire comme réunica, isica, prémalliance , ucrepssa, cgr, etc. Le pilotage ne sera pas assuré seul par Ag2r la mondiale. Depuis des années d’autres protagonistes bien plus puissant sont prêts. Les outils du front office, du back office, et, du middleware devront être indépendants les uns des autres. Le but final est de permettre de les rattacher à d’autres sans impact ni dépense onéreuse.
L’avenir ne viendra pas de la nouvelle organisation mais de la politique et des représentants des forces vives.
Pour clore ma réflexion, nous ne sommes pas un épicier, ni une plateforme comme amazon, etc… un besoin d’outils adaptable à tout changement et évolutif dans le temps sera imposé de gré ou de force. Au-delà que deviendront les centres de gestion. On le constate tous les jours, ce sont les clients qui font et feront de plus en plus le business (digital). Derrière des usines de traitement automatisé, avec du support intermédiaire d’intelligence artificielle, feront tout le back office en fonction de la demande. Toute la gestion du début à la fin sera digitale, les clients ne verront plus rien des couches intermédiaires. En 2030, 2040, 2050, combien de salariés et entreprises cotisantes pour 2 retraités?

BlackMicMac
BlackMicMac
3 mois il y a

Mettre les bonnes personnes aux bons endroits, chose qui n’a jamais été fait à LM parce qu’il fallait mettre la main au portefeuille et que l’on pensait ainsi faire des économies. Moralité c’est réorg sur réorg et c’est surtout des dizaines de millions d’euros jeté par les fenêtres. Et après on nous demande de faire des économies sur le dos des salariés et l’on continue à nommé des directeurs à tour de bras qui ne font pas mieux que les précédents.
Mais c’est pas grave, les directeurs continuent de se gaver et ceux qui en paient les frais ce sont toujours les mêmes : Les salariés d’un côté et les clients de l’autre.

Anonyme
Anonyme
3 mois il y a

Envoi par erreur en milieu de semaine dernière d’une MAJ windows 11 foireuse sur plusieurs milliers de postes. Des centaines de salariés, notamment en retraite , empêchés de travailler , car des applications Agirc Arrco sont inaccessibles sous W11 . Plusieurs jours pour mettre en place une solution de retour à W10 , qui par ailleurs pose encore des problèmes pour certains après son déploiement .Petit résumé de l’informatique Ag2r….

Un salarié
Un salarié
3 mois il y a

je cite :
“Les problèmes actuels qui nécessitent une révolution selon Pascal Martinez sont :

  • Une connaissance des clients qui est éclatée”

je n’ai pas trop compris mais je croyais que XRM, XREF, salesforce et cie étaient précisément là pour avoir une vision 360. qu’est ce qui m’a échappé ?

cfdt-ag2r

GRATUIT
VOIR