S'ENGAGER POUR CHACUN, AGIR POUR TOUS

La branche retraite complémentaire et prévoyance va accueillir 1 000 jeunes en alternance

Notre branche professionnelle devrait accueillir 1 000 jeunes en alternance. En effet, dans le cadre du plan gouvernemental « 1 jeune, 1 solution », l’association d’employeurs de la branche a signé une convention de partenariat avec le Haut-commissariat à l’Emploi et à l’Engagement des entreprises. 

L’objectif est de favoriser l’accueil d’un millier de jeune en alternance, et développer les stages dès le collège pour faire connaître les métiers et perspectives de carrières du secteur de la protection sociale.

La signature, qui a eu lieu le 22 juillet 2021, s’est faite en présence de plusieurs groupes de protection sociale (Malakoff Humanis, AG2R la mondiale et Apicil).

Les actions visant à l’insertion et la formation des jeunes seraient les suivantes :

  • Accueillir 1 000 jeunes en alternance en 2021 dans les entreprises de la branche retraite complémentaire et prévoyance. L’accès aux jeunes en situation de handicap sera favorisé
  • Accueillir 1 000 collégiens de 3ème en stage de découverte
  • Mieux faire connaître les perspectives de carrière des métiers de la retraite et de la protection sociale, à travers la participation à des forums, salons et via le développement de partenariats auprès d’acteurs institutionnels ou de la formation initiale (CFA, écoles, etc.)
  • – Inciter les 30 000 collaborateurs de la branche à devenir des « ambassadeurs » et « mentors » des métiers de la retraite et de la protection sociale.

Des informations qu’il faudra travailler dans le CSE pour étudier les conditions d’intégration de ces jeunes. Pour la CFDT, si cette annonce est une bonne nouvelle pour les jeunes en recherche de stages et de formations, il n’est pour autant pas question d’utiliser ces contrats en alternance comme des CDD au rabais.

Quant à mieux faire connaitre les perspectives de carrière de nos métiers, il serait sans doute indispensable d’approfondir la déclinaison de ces perspectives en interne avant de chercher à communiquer à l’extérieur.
Dans le contexte actuel de transfert du recouvrement des cotisations retraite à l’ACOSS, de réforme des retraites, de spécialisation des centres de gestion, de recours intensif à la sous traitance et à la gestion déléguée, ce sont en effet peut-être les collaborateurs du groupe qu’il faudrait avant tout éclairer sur leur avenir.

Sur le même sujet :

3 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments