Home E-mail

La communication interne AG2R LA MONDIALE … ou l’absence de communication.

Nous sommes le vendredi 28 août. Beaucoup de salariés AG2R reprennent le travail lundi. Et le silence de la direction est assourdissant !

Quelles sont les dispositions du groupe pour les retours sur site dans le contexte de la recrudescence de l’épidémie ?

Visitons l’intranet du groupe.

Que lisons-nous ?

Un article qui titre « ne rien s’interdire » …mais ça parle du tour de France.

Un article qui parle de « bien aborder la rentrée scolaire » … mais rien sur la rentrée dans les locaux.

Il y a bien un article sur « 33 millions de raisons d’être » … mais rien sur comment « être » avec la Covid.

Si, il y a un article sur « Notre raison d’être traduit notre conception particulière de la protection » … mais surprise ça ne parle pas de la protection que le groupe applique à ses propres salariés.

André Renaudin se livre à une interview sur l’actualité post-crise…mais cela ne concerne pas le plan de retour sur sites, qui n’est certainement pas d’actualité.

Bref, si les organisations syndicales n’avaient pas communiqué sur la réunion CSSCT du 27 août, les salariés seraient revenus sur site lundi sans aucune information.

Les représentants du personnel avaient demandé à la direction de mettre au plus vite le site intranet à jour, et même d’utiliser la procédure d’envoi de sms aux collaborateurs pour les inviter à lire les informations. Refus catégorique de la direction.

Question de priorité sans doute…

S’abonner
Notifier de
guest
9 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Armelle Oger-clain
Armelle Oger-clain
1 année il y a

Un mail a été envoyé aux managers les autres comptent pour du beurre. Pour info, je n’ai même pas l’information par mon manager….

Anonyme
Anonyme
Réponse à  Armelle Oger-clain
1 année il y a

Idem. L’information n’est pas redescendue depuis mon manager.

anonyme
anonyme
Réponse à  Armelle Oger-clain
1 année il y a

Message de la part de Claire Silva

De nouvelles mesures de précaution applicables dans toute la France ont été annoncées par le Ministère du travail. Elles devraient être formalisées d’ici lundi 31 août dans un « protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de Covid-19 ».
Ces mesures ont été définies pour tenir compte du contexte actuel en France caractérisé par une circulation plus ou moins active du virus selon les régions et pour une période qui peut perdurer dans le temps.

La plupart des dispositions que nous avons successivement adaptées depuis le début du déconfinement et notamment celles précisées dans notre dernière communication du 24 juillet s’inscrivent dans les orientations retenues par le Ministère du travail telles qu’elles devraient être confirmées la semaine prochaine.

En conséquence, nous vous confirmons que tous les collaborateurs devront reprendre leur travail sur site dès le 1er septembre 2020 sauf situation individuelle dûment justifiée. En votre qualité de manager, il vous appartient d’organiser l’activité de vos équipes sur les sites et en télétravail conformément aux dispositions conventionnelles actuellement en vigueur dans le Groupe et dans le respect des dispositions suivantes :

Modalités de reprise du travail sur site :
• Retour sur site de tous les collaborateurs.
• Seules les personnes dites « en vulnérabilité » pourront faire exception à ce principe si leur situation individuelle est justifiée par un certificat médical établi par le médecin du travail (les procédures pour prendre RDV avec la médecine du travail seront données ultérieurement). Dans cette hypothèse, si elles le peuvent, ces personnes pourront continuer à travailler à distance selon des modalités définies avec leur manager. Si elles ne le peuvent pas, elles devront présenter un arrêt de travail dans les conditions de droit commun. Le nouveau protocole national défini par le Ministère du travail devrait en effet confirmer que les « certificats d’isolement » établis jusqu’à présent par les médecins traitants ne seront plus valables à compter du 1er septembre 2020.
Afin de permettre aux personnes concernées de disposer d’un délai suffisant pour prendre les dispositions nécessaires et se mettre en conformité avec cette nouvelle règlementation, cette mesure sera effective à compter du 15 septembre 2020.
• Il ne sera plus nécessaire de s’inscrire au préalable sur l’application PARC pour pouvoir accéder à un site.
• L’élargissement des plages horaires d’accès aux sites est maintenu pour permettre aux collaborateurs d’organiser leurs déplacements en fonction de l’affluence du trafic routier ou des transports publics. Si nécessaire, il vous appartient d’en préciser les modalités d’utilisation pour tenir compte des nécessités liées à la continuité d’activité au sein de vos périmètres respectifs.
• Dans le cadre de la gestion de l’horaire variable l’absence de plage fixe est maintenue jusqu’à nouvel ordre.

L’accord sur le télétravail reprendra son application stricte dans les conditions dans lesquelles il a été signé avec les organisations syndicales le 30 mai 2018 :
Les assouplissements qui avaient été autorisés dans l’application de l’accord sur le télétravail n’ont plus lieu d’être maintenus. Toutes les directions, sans exception, devront donc à nouveau strictement respecter les dispositions de l’accord dont vous pouvez consulter la synthèse via ce lien. Pour mémoire, les principales dispositions actuelles sont les suivantes :

Consignes sanitaires et gestes barrières à respecter strictement sur l’ensemble des sites pour se protéger et protéger les autres :
• Le port du masque est obligatoire et doit être porté au poste de travail et dans tous les espaces communs (couloirs, ascenseurs, escaliers, restaurants d’entreprise, hall d’accueil, espaces partagés ou open space…). Cette consigne doit être respectée sur tous les sites. Des masques seront régulièrement distribués à l’ensemble des collaborateurs.
• Se laver les mains très régulièrement avec de l’eau et du savon ou en utilisant une solution hydroalcoolique.
• Tousser ou éternuer dans son coude.
• Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter immédiatement après utilisation.
• Saluer sans se serrer la main, exclure les embrassades.
• Respecter une distanciation sociale d’un mètre.
• Rester autant que possible à son poste de travail et limiter au strict nécessaire ses déplacements sur le site.
• Respecter les sens de circulation indiqués pour les entrées et les sorties.
• Respecter les consignes définies dans les restaurants d’entreprise. Les collaborateurs qui le souhaitent conservent la possibilité de déjeuner à leur poste de travail.
• Privilégier l’utilisation des escaliers et emprunter les ascenseurs seulement en cas de nécessité (le nombre d’utilisateurs simultanés maximum est fixé à 2).
• Utiliser les salles de réunion en s’assurant que la distanciation sociale d’1 mètre pourra être respectée entre chaque participant.

L’application de ces consignes sanitaires relève avant tout de la responsabilité individuelle de chacun d’entre nous et de chacun(e) de nos collaborateurs(trices). Aussi, nous vous remercions de bien vouloir les respecter pour vous-même et de les faire respecter au sein de vos équipes respectives. Pour mémoire, ces dispositions de prévention en matière de santé au travail relèvent de l’application du règlement intérieur et s’imposent à tous.

Formation sur la prévention du risque Covid-19 :
Nous vous rappelons qu’un module de formation spécifique est accessible depuis plusieurs mois et qu’il doit être réalisé par chaque collaborateur

Une communication destinée à l’ensemble des collaborateurs reprenant l’ensemble de ces informations sera publiée sur Déclics au plus tard en début de semaine prochaine.

Enfin, nous vous informons que l’ensemble de ces dispositions et consignes pourra être ajusté et/ou amené à évoluer dans le temps en cas d’évolution de la situation sanitaire en France ou des recommandations et mesures définies par les pouvoirs publics.

Avec vos RH Partenaires Métiers et l’ensemble des équipes de la Direction des Ressources Humaines, nous nous tenons à votre disposition pour vous apporter toutes précisions complémentaires.

dartagnan
dartagnan
Réponse à  anonyme
1 année il y a

Tout juste lamentable de presque obliger les personnes vulnérables de se mettre en arrêt de travail pour prendre RDV avec le médecin du travail qui sera de toute façon débordé…c’était pourtant tellement plus simple de poursuivre le travail à distance comme en juin le temps de réadapter selon la situation.

Maya
Maya
1 année il y a

Juste insupportable cette façon de nous traiter.

Anonyme
Anonyme
1 année il y a

La direction estime probablement qu’il n’y a pas d’urgence à communiquer, car le port du masque obligatoire en entreprise à déjà été annoncé par le gouvernement , donc sans surprise. Étant donné que c’est l’unique changement important envisagé pour cette rentrée …. voilà voilà. Plus sérieusement évidemment que l’on peut y voir une part de mépris pour ses salariés, mais bon rien de vraiment surprenant non plus .

Anonyme
Anonyme
1 année il y a

Le groupe a pris les devants en communiquant dès fin juillet sur une reprise normale dès le 1er septembre. Et comme ll n’est pas prévu de changer quoique ce soit si ce n’est le port du masque toute la journée, il n’est pas jugé urgent de nous informer sur la marche à suivre sur les prochains jours ni même sur le fonctionnement du RIE en reprise normale. Au mieux on peut qualifier cela de négligence au pire de mépris. Dans tous les cas, merci pour tout ce que vous faites pour représenter l’intérêt général des salariés

dartagnan
dartagnan
1 année il y a

Tout juste lamentable de presque obliger les personnes vulnérables de se mettre en arrêt de travail pour prendre RDV avec le médecin du travail qui sera de toute façon débordé…c’était pourtant tellement plus simple de poursuivre le travail à distance comme en juin le temps de réadapter selon la situation. Et après la DRH râle parce que le contrat prévoyance du personnel est déficitaire… un non sens…

Anonyme
Anonyme
1 année il y a

Quel choix véritable pour les salariés ?

: “Pour mémoire, ces dispositions de prévention en matière de santé au travail relèvent de l’application du règlement intérieur et s’imposent à tous. ”

Notons que nos dirigeants suivent les directives nationales sans y réfléchir à deux fois !

Les mesures de précautions valent-elles plus que notre liberté individuelle et collective ?
Et bientôt le vaccin obligatoire pour travailler et circuler ? je dis non !

Ces petits pas poussent à la volonté d’acceptation de lois qui permettent de s’affranchir de nos libertés vers une dictature. Idem pour la circulation de l’argent et les contrôles sous jacent.

cfdt-ag2r

GRATUIT
VOIR