S'ENGAGER POUR CHACUN, AGIR POUR TOUS

La situation financière de l’AGIRC ARRCO à l’étude.

La crise sanitaires a eu un impact sur les comptes de l’AGIRC ARRCO. Même si le régime a montré sa solidité en assumant la baisse des ressources, la situation nécessite que les partenaires sociaux décident une nouvelle trajectoire financière.

Même si la crise économique en 2020 a été moins forte que l’on pouvait craindre, elle a toutefois affecté nettement les comptes de l’AGIRC-ARRCO : la baisse de l’activité et des rémunérations salariales, l’activité partielle, les faillites d’entreprise ont privé le régime de ressources. 

Soulignons que le régime a, par là même, joué son rôle d’amortisseur social de la crise : les droits des salariés en activité partielle ont été maintenus, les entreprises en difficulté ont obtenu des reports de cotisations, les pensions ont été normalement versées.

Mais ceci a très logiquement entrainé un déséquilibre financier : les ressources ont diminué tandis que les dépenses n’ont pas été affectées. Le résultat technique de l’Agirc-Arrco en 2020, c’est-à-dire la différence entre les ressources et les charges du régime (hors produits financiers) s’élève à -6 milliards d’euros. Après intégration du résultat financier, l’Agirc-Arrco enregistre un résultat global déficitaire de -4,8 milliards d’euros en 2020.

Soulignons qu’à cette occasion, le régime a fait la preuve de sa solidité puisque l’AGIRC-ARRCO a financièrement assumé cette situation en utilisant une partie des réserves qu’il avait constituées. 

A la clôture de l’exercice, le total des réserves disponibles détenues par l’Agirc-Arrco s’élève désormais à plus de 61 milliards d’euros, en baisse de 4 milliards d’euros par rapport à 2019.

Ces réserves ont pour but, d’une part, d’asseoir la confiance dans la pérennité du régime et, d’autre part, de se donner du temps pour réagir en cas de choc économique comme c’est le cas actuellement.

Pour ce faire, l’AGIRC-ARRCO s’est donné pour règle de maintenir sur la durée ces réserves à un niveau minimal au moins égal à 6 mois de prestations. Toutefois, la ponction effectuée en 2020 pour équilibrer les comptes fait que cette règle ne pourra plus être respectée. Le conseil d’administration, comme le prévoient les règles de l’AGIRC-ARRCO, a donc alerté les partenaires sociaux pour qu’ils se saisissent de la question.

Le 21 juin 2020, les partenaires sociaux se sont donc réunis pour aborder la question de la trajectoire financière de l’AGIRC-ARRCO : faut-il reconstituer les réserves de l’AGIRC-ARRCO ? A quelle vitesse et comment ? La négociation doit aboutir avant le conseil d’administration qui devra notamment fixer la valeur du point en octobre prochain.

page2image787358224

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments