Home E-mail

Le commercial AG2R LA MONDIALE en voie de désertification.

Prenons un exemple pour illustrer ce titre choc : la Champagne. Durant l’année 2022, le service commercial AG2R de Reims Bezannes/Troyes s’est considérablement amaigri et périclite au point de devenir transparent voire non viable. Les élus CFDT locaux s’inquiètent et se demandent quelle est la durée de vie des sites de la région.

Quelle est la situation ?

–             Le Directeur Commercial qui jongle entre des équipes parisiennes et rémoises devrait faire valoir ses droits à la retraite à la fin de l’année.

–             Son assistante de direction a démissionné en juillet.

Au niveau des équipes, c’est pire :

A Bezannes :

–             1 grand compte Epargne Entreprise a démissionné en février

–             1 commerciale du marché des particuliers est partie rejoindre les équipes LM dans les Hauts de France en avril

–             1 commerciale du marché des particuliers est partie en ATT fin juin

–             1 directrice du marché des particuliers est partie en retraite fin juin

–             1 commercial du marché des particuliers a démissionné en août

–             1 directeur expertise est parti en mobilité interne fin août

Bref, en 8 mois de temps, le réseau commercial AG2R de la Champagne Ardennes est quasi décimé ! Est-ce une volonté affirmée de la RH de faire mourir certains services ?

Reste pour le moment à Bezannes :

–             2 CAE

–             1 technico commerciale pôle Expert

–             2 assistantes commerciales

A Troyes, la situation n’est guère meilleure :

–             1 commerciale du marché des particuliers est partie en mobilité interne fin août

–             1 assistante du marché entreprise est partie en mobilité interne fin août-            

Reste à Troyes

–             1 CAE pôle Expert (bien seul)

Se pose donc la question du devenir du pôle commercial AG2R, et de l’avenir des salariés restants. Vont-ils être rattachés à un autre site ? Si oui, lequel ? Si non, quel sera la proposition faite aux équipes restantes ?

Car la situation des commerciaux La Mondiale n’est guère plus enviable : des embauches, beaucoup de formations et peu de conseillers qui restent au sein du Groupe. Ils vont chercher le bonheur et l’herbe plus verte chez nos concurrents. AG2R LM devient centre de formation pour ces concurrents !

D’autre part, comment se projeter en tant que seul et unique service Entreprise santé prévoyance de la région avec ces possibilités de l’équipe commerciale réduites pour trouver de nouveaux clients (rentables bien sûr !) et défendre le portefeuille.

Avec le Flex et la restitution de surface programmés pour début 2024, il est normal de se poser beaucoup de questions pour ce site de gestion qui ne compte plus que 5 services (Social, Particulier retraite, Entreprise retraite, Entreprise santé prévoyance et commercial).

On peut se demander quel est le prochain service condamné à maigrir, voire à disparaitre de la surface d’AG2R … A qui le tour ? Quelle est la durée de vie du site de Bezannes ?

Cette question nous pourrions la poser dans de nombreuses régions, où les services commerciaux deviennent des déserts.
Un exemple : à Toulouse, il n’y a plus qu’en seul commercial dans le pôle expertise, sans manager, sans technico commercial et avec une seule assistance, en mi-temps thérapeutique. Nous pourrions aussi citer la région Aquitaine, que l’on appelle maintenant le Sahara AG2R.

Une citation de Molière dit “quand on veut noyer son chien, on l’accuse de la rage”. Il semble qu’AG2R LA MONDIALE a adapté cette citation pour ses équipes commerciales ainsi : “quand on veut noyer son chien, on lui inocule discrètement la rage”.

N’hésitez pas à utiliser la zone “commentaire” de l’article pour témoigner de la situation de l’activité commerciale dans votre région.

S’abonner
Notifier de
guest

2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Dartagnan
Dartagnan
22 jours il y a

la transfo de la distribution a été l’initiatrice de cette Bérézina, le COVID a poursuivi “l’oeuvre” et les conditions de travail (challenges commerciaux impossibles ou inexistants, démotivation, sous-effectif chronique, charges de travail plus importantes, ascenseur social en panne, politique tarifaire peu compréhensible, …) sont en train d’achever le réseau.

Anonyme
Anonyme
22 jours il y a

Effectivement cette situation se retrouve dans beaucoup de régions. Vous auriez pu aussi citer Marseille ou Lyon. Et on peut aussi souligner le nombre de démissions non remplacées, quasiment provoquées et le nombre de licenciements en augmentation. Autre élément de réflexion : le taux d absentéisme dans le secteur commercial, plus important de presque 25% par rapport aux autres directions de l entreprise.

cfdt-ag2r

GRATUIT
VOIR