Home E-mail

NAO 2022 : top départ le 4 février, avec une arrivée incertaine…

Les NAO 2022 débutent vendredi 4 février. Avant d’entamer la négociation ardue avec la DRH, faisons un rapide bilan de la politique salariale de ces dernières années et regardons particulièrement l’année 2021.

Un salaire moyen atone

Le salaire moyen des employés n’a augmenté que de 0,76% en 2021, soit une augmentation de 20 euros seulement.

Celui des agents de maitrise a augmenté dans des proportions encore plus faibles avec 0,16% et une augmentation de seulement 5 euros.

Quant à celui des cadres, il a diminué de 0,46%, soit une perte de 24 euros.

Cette situation est le résultat d’une baisse constante des frais de personnel depuis 2015.

En effet, alors que la masse salariale AG2R était de 286m€ en 2015, elle n’était plus que de 237 m€ en 2020 (derniers chiffres réalisés connus). Soit 49 m€ d’économies.

La part des frais de personnel dans les frais de fonctionnement AG2R qui était de 67% en 2015 n’est plus que de 59% en 2020.

Bien entendu, cette baisse des frais de personnel est en grande partie due à la diminution des effectifs puisque nous avons perdu 1187 CDI depuis 2015 et 1329 salariés au total.

Mais l’atonie de la politique salariale du groupe est aussi en cause.

Des augmentations collectives en berne.

Ainsi, en 3 ans l’enveloppe pour les augmentations collectives et individuelles a diminué de plus de 10%. Et ce sont les augmentations collectives, censées garantir au minimum le pouvoir d’achat des salariés, qui ont pâti le plus de cette politique d’austérité. L’enveloppe est passée de plus de 2 m€ en 2019 à 438 000 € en 2021.

Dans l’enveloppe globale de la politique salariale AG2R, la part pour les augmentations collectives ne cesse de diminuer, pour ne représenter que 3,68% en 2021, contre 51,16% pour les augmentations individuelles et les primes et 45,17% pour les dispositifs d’épargne salariale.

Résultat : si vous n’avez pas pu bénéficier d’une augmentation individuelle et si vous ne pouvez pas épargner sur le PEE ou le PERCO, dites au revoir au maintien de votre pouvoir d’achat.

Des augmentations individuelles en diminution.

Mais il ne faut pas se leurrer, les augmentations individuelles sont également passées sous les fourches caudines de la direction financière. Alors qu’en 2019 39% des salariés bénéficiaient encore d’une augmentation individuelle, seuls 28% ont pu en avoir une en 2021.

Des primes, mais pas pour tout le monde…

La direction voulu compenser l’absence de revalorisation des salaires par les augmentations avec le versement de primes exceptionnelles, mais avec un traitement différent selon les catégories. Seuls 23% des employés ont bénéficié d’une prime en 2021 (pour un montant moyen de 464 euros) contre 40% des agents de maitrise (697 euros en moyenne) et 63% des cadres (3080 euros en moyenne).

Récapitulatif des NAO depuis 2018…

AnnéeAugmentations AG2RAugmentations CCNPrime exceptionnelle
1 avril 2018+1.2%pour les salaires < à 35 000€ +0.6% pour les salaires compris entre 35 001€ et 50000€ +0.4% pour les salaires > à 50000€ S’applique aux collaborateurs ayant 1 an d’ancienneté au 31.03.2018Application garantie 85% 2,02% pour les RMMG 1A, 1B, 2A 0,6% pour les autres RMMG 
1 avril 2019+1,4% pour les salaires < 35000 euros +0,8% pour les salaires entre 35001 € et 45 000€ +0,5% pour les salaires > 45000 € Ancienneté de 18 mois   Prime Macron 500€
1 juillet 2020+1% pour les salaires < 35000 € +0,6% pour les salaires entre 35001€ et 45000€
+0,43% pour les salaires > 45000€
 Prime Macron 300€  
1 juillet 2021Décision unilatérale : +0,8% pour les salaires < 35000€
Ancienneté de 18 mois
 Prime pouvoir achat 250€
    

Les perspectives pour 2022…

Compte tenu du plan d’économies drastique mis en place par la direction générale, la DRH viendra certainement en négociations avec une enveloppe encore plus petite que l’année dernière.

Pour la CFDT, ces négociations seront à placer dans le contexte des efforts consentis par les salariés pour maintenir l’activité du groupe durant la crise sanitaire, au détriment parfois des conditions de travail.

Elle seront également à mettre en parallèle avec la montée de l’inflation.

En décembre, les prix à la consommation ont progressé de 0,2 %, portant l’inflation à 2,8 % sur les douze mois de 2021. C’est un niveau d’inflation que la France n’a pas connu depuis une décennie.

Sur un an, l’inflation calculée à partir de l’indice des prix harmonisé (IPCH), qui permet de comparer les niveaux de prix au niveau européen, est nettement plus élevée : elle s’affiche à 3,4 %.

La conséquence directe de ces hausses est une nette baisse du pouvoir d’achat, d’autant que l’inflation perçue par les consommateurs est plus élevée que celle décrite par les chiffres de l’Insee. L’envolée des prix à la pompe, la facture de gaz ou bien encore le prix de certains fruits et légumes frais sont plus lourds à supporter que ceux de certains services et produits technologiques.

Le maintien du pouvoir d’achat sera le sujet central des Négociations Annuelles Obligatoires qui vont s’ouvrir pour AG2R le 4 février.

S’abonner
Notifier de
guest
8 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
A.R
A.R
4 mois il y a

ça sent une petite grève comme chez nos confrères , de jolies banderoles sur site (comme on va tous revenir sur site) les saucisses grillées et les photos pour la presse !
Quel levier avez vous pour que le petit peuple avec l’inflation puisse continuer à remplir son frigo ?

Anonyme
Anonyme
Réponse à  A.R
4 mois il y a

Je crois que le coup de la mauvaise pub pour le groupe était envisagé pour faire pression lors de la négo du nouvel accord TLT, vous voyez ce que ça a donné ? Pas de grève, pas de mauvaise pub, pas de 3ème jour, pas de rétroactivité sur les 150 €, indemnités de 2 € en dessous des préconisations Urssaf…

Si y’a grève et si elle est suivie j’en suis, mais je n’y crois guère (déjà si peu de personnes pour juste signer une pétition !).

Reconnaissance
Reconnaissance
Réponse à  cfdt ag2r
4 mois il y a

bonjour, pas de communication sur ce que propose la direction ?
Merci

Bertrand
Bertrand
Réponse à  cfdt ag2r
4 mois il y a

Bonjour, Alors avez vous une première indication du montant que la Direction pourrait donner en augmentation collective pour cette NAO 2022 ?

dartagnan
dartagnan
4 mois il y a

La DG est gentille, elle a dit plusieurs fois “merci” à son personnel…. c’est qu’il y avait une bonne raison de le dire. Mais des “merci”, ça ne paye pas les factures ni les loyers, ça ne remplit pas les frigos, ça ne met pas de carburant dans la voiture, ça ne paye pas les études des enfants, ça ne contribue pas aux projets de vie, … et quand l’inflation atteint le niveau actuel (+2,9% avec janvier 2022), sans augmentation, la DG contribue fatalement à la paupérisation d’une partie de son personnel, notamment les plus bas revenus. Enfin, comment la DG pense t-elle motiver ses troupes avec des “merci” ? A t-elle pensé à des cours de psychologie par la privation à destination des managers qui n’auront que des “merci” à distribuer ? Les “merci” c’est bien, mais ça va un (petit) moment… Alors “merci” au CDG dont les membres n’ont aucun problème de factures, loyers, de carburant, … de redistribuer au niveau de l’effort accompli depuis 2 ans au moins.

cfdt-ag2r

GRATUIT
VOIR