Home E-mail

Prime “pouvoir d’achat” : sans doute une modification pour les malades en 2018

Lors du Comité d’Entreprise du 29 janvier, les élus CFDT ont demandé à la DRH de revoir sa position sur la proratisation de la prime « macron » en cas de maladie. Ils ont été entendus.

L’accord d’intéressement du groupe prévoit une proratisation de la prime versée en fonction d’un certain nombre d’absences. Les absences pour maladie, notamment, entrent dans le prorata, mais dans la limite de 16 jours.
Sans information sur le calcul de la prime « macron », beaucoup ont pensé que cette même règle s’appliquerait sur le versement des 500 euros exceptionnels. Or, la DRH a calculé cette prime avec une diminution dès le premier jour de maladie.
La CFDT a demandé de revenir au même calcul que l’intéressement. La DRH s’est dite favorable à cette rectification, sur la paie de février, sous réserves des contraintes techniques et URSAFF.

Dans ce cas, les premiers 16 jours de maladie en 2018 seraient neutralisés (mais si le salarié a été malade plus de 16 jours, la totalité des jours de maladie entrerait dans la proratisation).

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Anonyme
Anonyme
3 années il y a

JE N AI EU AUCUN REGUL SUR MA PAYE DE FEVRIER 2019

Réponse à  Anonyme
3 années il y a

Nous vous conseillons de vous rapprocher d’un représentant CFDT local pour qu’il examine avec vous votre situation. Nous avons eu confirmation que les régularisations avaient été faites.

cfdt-ag2r

GRATUIT
VOIR