S'ENGAGER POUR CHACUN, AGIR POUR TOUS

Prise directe : mais pas sur l’actualité et les inquiétudes des salariés.

Le 27 novembre, la direction du groupe organisait une émission live par Teams ouverte aux collaborateurs. Déception : il s’agissait simplement d’une adaptation du système d’informations descendantes du groupe, et en aucun cas d’un début de mode de fonctionnement plus participatif, et encore moins coopératif.

​​​​​​​​​​​​​​André Renaudin, Claire Silva, Philippe Dabat et Isabelle Hébert ont traité des impacts de la crise pour les assureurs ​avec les nouveaux défis et enjeux pour le Groupe.

Après un éclairage sur le contexte, les thèmes traités ont porté notamment sur la place du digital et l’approche omnicanale, l’évolution des attentes en matière de services, avec aussi les nouvelles méthodes d’organisation et de management pour encourager la créativité, le rôle du collectif dans cette période et dans notre dynamique de transformation…

N’ont pas été abordés, ni même cités des sujets importants qui impacteront durement l’emploi et les conditions de travail des salariés AG2R comme la séparation des activités retraite et assurance de personnes ou le transfert du recouvrement à l’ACOSS.

Aucun mot non plus sur la Qualité de Vie au Travail, dossier pourtant en négociation avec les organisations syndicales. Et rien sur l’emploi.

De plus, cette rencontre qui se voulait interactive n’a laissé place qu’à trois questions, très consensuelles. D’autres questions, sans doute plus dérangeantes, ont été censurées. Bien entendu, ce genre d’exercice ne permet pas d’organiser un vaste forum où chacun peut s’exprimer. Mais faire croire le contraire ne peut que conduire à la frustration des 3000 participants.

Alors, oui le format est intéressant. Oui, entendre nos dirigeants, et particulièrement notre Directeur général, est instructif.

Mais, il faudra absolument que la direction de la communication change le titre de ces émissions.
« Prise directe » : avec quoi ? Pas avec l’actualité qui impacte la vie des salariés. Pas non plus avec les collaborateurs, qui ne peuvent pas participer.

Il s’agit simplement d’une adaptation du système d’informations descendantes du groupe, et en aucun cas d’un début de mode de fonctionnement plus participatif, et encore moins coopératif.

Pour obtenir des informations plus en prise avec votre quotidien et votre avenir, pour pouvoir donner votre avis, un conseil : assistez aux réunions d’informations par visio conférence de la CFDT.

La CFDT a déjà réuni plusieurs centaines de salariés dans les régions de Reims, Rennes, Toulouse et Paris.
Prochaines réunions : Bordeaux, Marseille, Lyon, Lille, Strasbourg, Chartres, Esvres en décembre.

Plus de détails sur les modalités et le calendrier dans les prochains jours sur notre site internet.

4.8 4 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
rouyon
rouyon
1 mois il y a

Un nouvel triste épisode de la capacité de nos dirigeants à innover à part s’auto-congratuler et une DRH essayant (avec succès toutefois) de recadrer les débats vers le collaborateur et calmer les ardeurs digitaux des petits nouveaux.
Où est passé le capitaine du navire, où sont passées ses idées, son cap qui fut si bienveillant par le passé, sa trajectoire – comment peux on après 9 mois de distanciel autant rater ce RDV avec ses 11 000 collaborateurs dans l’attente d’un message compréhensible, d’une stratégie d’entreprise clarifiée et adoptée par tous .
On ne pas être parfait mais pourtant … Que va devenir le groupe AG2R, quel modèle doit il créer pour rester compétitif et innovant ? La question est posée aux Elus .