Home E-mail

Projet SKY : explosion en vol ?

Des informations non confirmées officiellement mais diffusées en interne dans les services informatiques AG2R LA MONDIALE font état de l’abandon du projet SKY, le projet de nouvelle plateforme Santé Prévoyance que le groupe devait développer avec ALMERYS.

On peut s’étonner que de telles informations circulent en interne alors que les représentants du personnel n’ont pas été mis au courant. Serait-ce la nouvelle ligne de conduite de la nouvelle direction du groupe : « pour vivre heureux, vivons cachés » ?

Rappel de ce qu’est SKY.

Le projet Sky qui avait été porté à la consultation du CSE il y a un an avait pour but de nouer un partenariat stratégique avec Almerys, afin de coconstruire une plateforme informatique de gestion de nos contrats santé et prévoyance, pour en faire une référence de marché et générer des revenus pour le Groupe à terme.

Les seules informations que nous détenons laissent à penser que le nouveau directeur informatique du groupe a pesé dans cette décision d’abandon du projet.

La raison principale serait que le projet ne répondrait pas aux critères qu’il a fixés de « plateformisation ».

Cette décision, si elle est confirmée, laisse pantois la CFDT.

Les trois questions majeures que soulevait le projet SKY étaient :

  • Est-il nécessaire de se doter de nouveaux outils informatiques dans notre activité santé/prévoyance ?
  • Le cas échéant, est-il judicieux de développer une solution externe, en partenariat, destinée à être ouverte au marché plutôt qu’une solution interne ?
  • Et enfin, dans le cadre d’un partenariat, Almerys est-il le bon acteur ?

La direction avait répondu « oui » avec force sur les trois thèmes il y a un an. Les réponses seraient négatives aujourd’hui. Pourquoi ?

La direction n’a cessé, lors de la présentation du projet, d’expliquer que le projet SKY était vital pour le groupe et que différer la transformation de nos outils santé et prévoyance était mortifère.

Elle a, de plus, affirmé avec force que la modernisation des outils existants était presque impossible, et surtout trop couteux. Lors de la réunion CSE de novembre 2021, la direction nous a indiqué que les chaines prévoyance et de gestion des contrats ont été jugées obsolètes par un auditeur externe et que 35 millions d’investissements seraient nécessaires pour faire évoluer ces outils en interne.

Alors pourquoi la solution de repli évoquée à l’abandon de SKY est-elle une adaptation des outils existants par le biais de quelques mini projets ? Jusqu’à quand ces solutions de secours ? Il est urgent pour les salariés, et pour les clients, de corriger certains bugs applicatifs qui sont des irritants depuis des mois.

Un autre argument fort de la direction pour faire accepter le projet SKY, était d’affirmer que notre direction informatique interne n’est plus dimensionnée et structurée pour développer de nouveaux outils informatiques. Pourquoi aujourd’hui l’analyse est-elle inverse ?

Plusieurs collaborateurs du groupe ont été détachés dans la co entreprise qu’AG2R LA MONDIALE a créé avec ALMERYS, Be-IVS. Quel va être leur sort ?

Enfin, l’investissement de départ dans la co entreprise avec Almeyris était de 16,5 M€. Quelle va être la perte sèche pour le groupe du fait de ce revirement ?

Enfin dans le modèle retenu, la solution informatique qui devait être créée par BE IVs devait être vendue sur le marché. 

Les élus CFDT avaient considéré n’avoir pas été rassurés sur la souplesse de la solution et son paramétrage possible en fonction des besoins spécifiques du groupe. D’autre part, ils avaient estimé que le choix d’une solution ouverte au marché ne nous permettrait pas de bénéficier d’un avantage concurrentiel majeur pour le groupe. Il semble que le nouveau directeur informatique soit de cet avis, jugeant que ce n’est pas notre métier de vendre des solutions informatiques.

De ce fait, il déjugerait l’analyse du Comité de direction du groupe d’il y a un an.

Et c’est là pour la CFDT une question majeure. La stratégie de l’entreprise peut-elle changer selon le point de vue d’un nouveau directeur informatique ou d’un nouveau directeur général, ou est-elle le fruit du travail collectif d’un Comité de direction complet et d’un Conseil d’administration ?

L’abandon du projet SKY, s’il est confirmé, pourrait laisser penser que les destinées du groupe AG2R LA MONDIALE et de ses plus de 10 000 salariés sont aux seules mains de quelques individus.

A lire sur le sujet :

S’abonner
Notifier de
guest

2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Anonyme
Anonyme
24 jours il y a

Il y a quelques mois vous aviez voté pour le projet et maintenant vous affirmez que c’était le contraire ! Eh ben …

cfdt-ag2r

GRATUIT
VOIR