S'ENGAGER POUR CHACUN, AGIR POUR TOUS

Télétravail : des assouplissements très positifs validés par une signature de la CFDT.

Après la longue période de confinement, et pour la reprise d’activité sur site à la rentrée, la CFDT avait souhaité que l’accord sur le télétravail puisse être assoupli. C’est chose faite.

Rappelons que la direction a voulu reporter deux sujets importants aux négociations de la totalité de l’accord fin 2021 : le nombre de jours de télétravail et la compensation financière du télétravail.

Sur ce dernier point, nous avons obtenu cependant une avancée importante. Même si le sujet n’est pas traité dans l’avenant, la direction a pris un engagement ferme.

Dans un mail envoyé aux délégués syndicaux centraux des organisations syndicales, la Direction Générale donne d’ores et déjà son accord sur le principe du versement d’une allocation forfaitaire pour les jours télé travaillés selon des modalités financières et de périodicité qui seront à définir. De la même façon, elle s’engage sur le principe d’une contribution plafonnée pour l’acquisition d’un équipement complémentaire du poste de travail du collaborateur à son domicile selon des conditions qui feront l’objet de discussions.
Ces deux modalités seront prévues dans la négociation de l’ensemble du dispositif qui aura lieu dans le dernier trimestres 2021.

 Ce que nous avons obtenu comme assouplissements, applicables dès le 1er octobre :

– L’accès au télétravail pour les temps partiels jusqu’à 50%

– L’accès au télétravail dès 3 mois d’ancienneté au lieu de 6 mois

L’accès au second jour de télétravail immédiatement et non plus après un an de pratique à une journée.

L’avenant comporte une nouvelle disposition : la possibilité d’avoir un ou deux jours de télétravail flottants, planifiés 15 jours à l’avance. Cette disposition, même si le besoin est exprimé par certains salariés, a suscité un débat autour des dérives possibles.
Nous avons obtenu deux garanties importantes : les modalités des jours fixes appliquées actuellement aux salariés concernés, ne seront remises en cause qu’à la demande du salarié. Le refus du choix de la modalité choisie le salarié devra être motivé et consigné par le manager dans un outil de contrôle.

La CFDT a, de plus, jugé que l’avenant ne sera applicable que jusqu’au 31 décembre et que les dérives éventuelles pourront être corrigées dans le nouvel accord.

La CFDT AG2R a donc pris la décision de signer l’avenant à l’accord télétravail.

Sur le même sujet :

Le projet de texte :

3.5 6 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
9 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Anonyme
Anonyme
1 mois il y a

Bonsoir à tous
d après mes sources , le seul service à ne pas bénéficier du tėlétravail serait le Marché des Particuliers (MDP)
Ne pensez vous pas qu il serait plus urgent de négocier l accord avec la direction et de consulter les collaborateurs concernés avant de décider de la suite??
De plus le MDP a fait une année exceptionnelle en termes de chiffres pendant la Covid de 2020 en télétravail contrairement aux Mde et Mdpro.
Y at il d’autres services concernés ?
Merci de penser à tous les collaborateurs

Anonyme
Anonyme
Réponse à  Anonyme
1 mois il y a

Pour compléter la réponse, je mets, ci-dessous, celle faite par la CFDT il y a deux jours sous l’article “Télétravail : des avancées positives” et qui met en avant son investissement aux côtés des collaborateurs du MDP

La CFDT a demandé qu’une révision de tous les métiers exclus du télétravail soit faite.
La réponse de la DRH a été que l’accord télétravail n’exclut à priori aucune direction. Le choix d’interdire le télétravail pour certains emplois relève de la direction métier, qui se base que les conditions d’exercice du métier. Donc, la décision d’exclure le Mdp du télétravail vient du directeur commercial national, qui refuse de s’expliquer devant les représentants du personnel.
Mais la CFDT ne s’avoue pas vaincue et pratiquera s’il le faut le harcèlement pour obtenir le débat nécessaire.
Force est de constater que le directeur commercial national est capable de disserter pendant des heures sur les sujets dont il veut parler, mais sait également pratiquer le mutisme quand cela l’arrange.

Anonyme
Anonyme
Réponse à  Anonyme
1 mois il y a

Juste pour info le service aux particuliers d’Angoulême ainsi que la Vie de l’actif bénéficient du télétravail depuis 2018 pour ceux qui le souhaitent. Ne serait-ce pas un problème de direction locale ? @cfdt ag2r j’espère que vous ne lâcherez pas sur la demande de 3e jour de télétravail pour ceux qui le souhaitent sachant que la fonction publique est passée de 0 à 3 jours après la pandémie. A défaut d’augmentations de salaires, une meilleure qualité de vie est toujours bonne à prendre et ce ne qu’est que du volontariat (hors période de crise) qui reste réversible.

Anonyme
Anonyme
Réponse à  cfdt ag2r
1 mois il y a

un quizz à remplir en ligne eventuellement. Merci de votre volonté de consulter les salariés sur ce sujet qui n’est pas négligeable.

Anonyme
Anonyme
1 mois il y a

Bonjour,
En prévision de la négociation prévue au dernier trimestre, des mesures spécifiques au personnes titulaires d’une RQTH (Reconnaissance Qualité Travailleur Handicapé) seront-elles à l’ordre du jour (jour supplémentaire, par demi-journée, autres) ?

Anonyme
Anonyme
1 mois il y a

Bonjour,
Si l’on devient éligible à un 2eme jour de télétravail avec cet avenant, il est possible de faire la demande du 2eme jour dès maintenant pour mise en pratique au 1er octobre ou bien il faut attendre le 1er octobre pour faire la demande pour un 2eme jour ?

Gloubi boulga
Gloubi boulga
Réponse à  cfdt ag2r
1 mois il y a

Sur Déclics c’est indiqué “Ces nouvelles dispositions seront applicables au plus tard début octobre 2021”.

comme toujours on a une direction qui nous gratifient d’une formulation tarabiscotée qui laissent toutes les interprétations que l’on veut : “au plus tard début octobre” = le 1/10 ? le 8/10 ? A partir de quand n’est-on plus “début octobre” ? On peut aussi interpréter comme “ça s’appliquera entre le 1er septembre et le 1er octobre” etc.

Qu’est-ce qui déclenche l’application des mesures ? En fonction de l’âge du capitaine et la conjonction de 3 planètes ? Ou bien au bon vouloir du N+1 ?

J’espère que les contrats et le service juridique sont plus précis que ce gloubi-boulga infame qu’on nous sert depuis des mois !