S'ENGAGER POUR CHACUN, AGIR POUR TOUS

Vers une direction commerciale AG2R LA MONDIALE MATMUT

Dans le cadre du nouveau groupe AG2R LA MONDIALE MATMUT, l’intégration des équipes sur le plan fonctionnel se fait progressivement. Lors du CE du 25 avril, sera présenté l’évolution de l’organisation de la distribution commerciale.


Rappelons que trois cas de figures dans la mise en place des organisations communes ont été identifiés :

Les périmètres autonomes, qui n’existent que dans un des deux groupes et qui ne nécessitent pas d’intégration opérationnelle, ni d’évolution d’organisation. Ce sont les directions retraite complémentaire pour AG2R, engagement sociétal pour AG2R et IARD pour la MATMUT.

Les périmètres coordonnés, qui sont des directions qui requièrent une coordination sans intégration opérationnelle (à ce stade du rapprochement), compte tenu des spécificités et des enjeux. Il s’agit des directions ressources humaines, moyens généraux et immobilier d’exploitation, digital et marketing, prévoyance et santé.

Les périmètres rapprochés, qui sont des directions placées sous une organisation managériale unifiée. Il s’agit des directions secrétariat général, investissement-finances-risques, audit interne, communication, distribution commerciale, épargne et services bancaires, et informatique.

La distribution : rapprochée

Le dossier présenté le 25 avril concerne la distribution, donc un périmètre rapproché.

Pour AG2R LA MONDIALE, ce périmètre correspond à la « direction commerciale ». 1 683 collaborateurs travaillent dans cette direction.
Pour la MATMUT, ce périmètre correspond à la « direction relation sociétaire ». Cette direction comprend 3 585 salariés.

Une direction unique

L’objectif de la nouvelle organisation est de créer une nouvelle direction « distribution groupe et relation sociétaire », placée sous un management unique, l’actuelle directrice commerciale de la MATMUT, Isabelle le Bot.

L’organisation actuelle des périmètres commerciaux AG2R LA MONDIALE et MATMUT ne serait pas modifiée. Il s’agirait d’une simple juxtaposition des organisations des deux entités sous un management unique. Les managers actuels AG2R LA MONDIALE et MATMUT conserveraient leur poste, mais en étant placés sous la responsabilité d’Isabelle le Bot.

Par contre, deux nouveaux pôles seraient créés : un pôle destiné à mettre en œuvre les synergies commerciales et un pôle d’accompagnement dans l’organisation, en charge du suivi des projets de la distribution groupe.

Il n’y aurait aucune modification dans les emplois existants, en nombre, en contenu des fonctions et en localisation.

La prudence est de mise

A ce stade, la CFDT a peu à dire sur le projet, puisque l’intégration opérationnelle n’est pas réellement commencée.

On peut regretter cependant qu’AG2R LA MONDIALE ait entrepris une réforme de sa distribution alors qu’une nouvelle organisation opérationnelle avec la MATMUT va se mettre en place. Après avoir attendu 10 ans pour travailler sur les synergies entre AG2R et LA MONDIALE, était-il urgent de réformer ?

On peut aussi déplorer le manque de transparence de la direction sur les impacts que généreront ces nouvelles organisations sur les conditions de travail. En effet, la position de la direction sur une consultation du CHSCT quand les intégrations d’équipes se produiront est très floue. Y-aura-t-il consultation de cette instance, dont la légitimité est d’apporter un avis sur les conditions de travail ? Rien n’est moins sûr.

C’est pourquoi, au-delà de la satisfaction de voir se construire une groupe solide AG2R LA MONDIALE MATMUT, la CFDT reste très prudente quant aux conséquences de ce rapprochement pour les salariés.

Vos commentaires (mail non obligatoire mais modération avant publication)