Home E-mail

Loi sur la sécurité globale : le gouvernement recule

La proposition de loi sur la sécurité globale a été un des éléments centraux du débat public ces derniers jours, et plus particulièrement son article 24 qui interdit la diffusion d’images des membres des forces de l’ordre dans l’intention de nuire à leur intégrité « physique ou psychique ». La position de la CFDT sur cet article est claire : le droit à l’information ne supporte aucune ambiguïté.

En instrumentalisant à des fins politiciennes le sujet de la défense des forces de l’ordre, le gouvernement et les parlementaires ont donné le sentiment d’une dérive, mettant gravement en danger les libertés fondamentales. Dans la construction de la loi, ils se sont une fois de plus soustraits à la logique de concertation avec les principaux acteurs concernés. Ils se sont ainsi privés de toute possibilité de construire un compromis entre des forces de l’ordre qui font l’objet de menaces croissantes et des journalistes dont la liberté d’informer doit être protégée sans ambiguïté. Pour la CFDT, il ne peut y avoir conciliation de la sécurité des uns et de la liberté des autres sans ce préalable de la concertation (voir communiqué de presse commun Interco-F3C).

Les violences inadmissibles commises par des agents des forces de l’ordre lors de l’évacuation de la place de la République comme à l’encontre d’un producteur de musique ont renforcé le climat de défiance.

Les nombreuses manifestations qui se sont tenues le week-end dernier ont témoigné de la légitime émotion suscitée par l’activisme irréfléchi du gouvernement. Si les violences commises par des manifestants doivent être également condamnées, il n’en reste pas moins que le gouvernement devait apporter une réponse politique pour sortir d’une situation dont il est pleinement responsable.

Lundi 30 novembre, les présidents des groupes de la majorité à l’Assemblée nationale ont annoncé une réécriture complète de l’article 24, afin de lever les « incompréhensions et les doutes ». Cet article polémique est donc de fait vidé de son contenu. Pour la CFDT, qui avait demandé le retrait de l’article, c’est donc une satisfaction.

20201203_SG_Inforap91_CFDT_F3C_Interco_SNME_AP_SCSI_SecuriteGlobale

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
cfdt-ag2r

GRATUIT
VOIR