Home E-mail

Crise sanitaire : le protocole sanitaire du groupe est-il à la hauteur ?

La crise sanitaire s’aggrave dans le pays et dans les sites du groupe. Et pourtant la direction continue à appliquer le même protocole, comme si tout allait bien dans le meilleur des mondes.

Plusieurs cas de Covid19 sont apparus ces derniers jours dans des établissements de l’entreprise (Paris, Marseille, Esvres…). Le protocole sanitaire qui s’applique au RIE limite la fréquentation et provoque des embouteillages que la direction ne sait pas gérer. Les règles de distanciation ne sont pas appliquées correctement partout. Pourtant, la direction continue à avancer avec un protocole sanitaire inadapté à la situation.

La CFDT a dû insister pour que la réunion de la commission CSSCT soit maintenue avec un ordre du jour sur le protocole sanitaire.

La CFDT plaide pour prendre toutes les mesures afin de mettre en sécurité les salariés.

Ainsi, nous revendiquons, en autres demandes :

  • La possibilité de se mettre au moins 3 jours en télétravail. Outre la limitation de l’utilisation des transports collectifs, cette solution permettrait d’alléger la fréquentation des RIE surchargés et de garantir les règles de distanciation dans les bureaux.
  • La possibilité d’obtenir un titre restaurant pour les salariés travaillant sur des sites dotés d’un RIE, même pour les jours de travail en présentiel. Cette solution permettrait, là aussi, de limiter la fréquentation des RIE.

Faire face à l’épidémie Covid 19 est un devoir collectif. Cela concerne la santé des salariés, de leurs proches, mais aussi le maintien de l’activité de notre entreprise, et donc sa santé financière.

Ce n’est pas en dimensionnant le protocole sanitaire au minimum, dans des calculs d’organisation, de productivité ou financiers à courte vue, que l’on répondra à cette exigence.

S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Paradis
Paradis
6 mois il y a

oui, vu l evolution des contaminations dans l entreprise, tout le monde sait qu il faut réduire ses contacts et 2 jours par semaine au plus sur site permettrait de limiter les risques

Jack Bauer
Jack Bauer
6 mois il y a

Incroyable vu le contexte même pas un 3 ème jour on nage en plein délire.
Pour des augmentations on peut toujours rêver!!!

Anonyme
Anonyme
6 mois il y a

Comment dire????? Donc à la base on nous fait venir sur site pour éviter l’isolement et avoir du lien social afin d’éviter les troubles psychosociaux mais on nous demande maintenant plus aucun moment de convivialité “on prend son café et on le boit au bureau” “privilegier de manger à son bureau” “à la cantine 1 table de 4 pour 2” et si possible déplacer vos jours de Télétravail sur le jeudi et mardi afin de limiter le nombre de personne sur site les jours de grande influence- jusqu’à quand on va nous prendre pour des imbéciles ????? – nous on prend les transports en commun bondé car certaines lignes modifie le trafic suite à la pandémie ou problème MARRE MARRE MARRE

ANONYME
ANONYME
6 mois il y a

Comment comprendre cet acharnement de la direction à refuser les trois jours de télétravail ce qui permettrait de sauvegarder l’intégrité des salariés basé uniquement sur des raisons financières et productives, tout en feignant d’ignorer que jusqu’à aujourd’hui, les règles de distanciation n’étaient pas respectées DANS LE SELF, le souci n’était pas spécialement le port du masque sur poste ! Des rappels ont été faits sur ce port du masque au bureau, mais par contre, le self, on pouvait être je ne sais pas combien sans masques sur la même table, mais ô surprise, est-ce le variant omicron qui inquiète, aujourd’hui en urgence, un mardi, jour où beaucoup de salariés sont sur site, on change le protocole RIE sans consulter les représentants du personnel, on met en place un cadencement sans réaliser qu’il est impossible à suivre car il y a trop de monde sur les sites (puisqu’on ne veut pas donner plus de jours en télétravail), c’est du grand n’importe quoi, voire de l’amateurisme ! Résultat, des salariés ont dû manger sur leur bureau en catastrophe, car se sont fait refouler du RIE, sans distanciation puisque plus de place assise ! Nous comptons sur les représentants du personnel pour faire remonter ces situations inadmissibles et dangereuses, qu’on ne vienne pas ensuite reprocher aux salariés d’être à l’origine de cluster, ce serait le pompon !

Lorence
Lorence
6 mois il y a

Jamais un mot envers le réseau commercial qui est tres exposé au risque de contamination lors des visites en clientèle.
A croire que le mail envoyé avant le rdv au client est un bouclier anti covid !

Johnny Depp
Johnny Depp
6 mois il y a

Je partage tout à fait les avis de fort mécontentement vis à vis de la politique sanitaire du groupe . Toutefois comme depuis 2 ans , il ne fait qu’appliquer à minima les dispositions du Ministère du Travail . Compte tenu de l’aversion manifeste de notre direction pour le télétravail, qui le considère peut être comme le patron du Medef comme du ” glandage ” , le 3ème jour n’adviendra qu’en cas de nouveau protocole national en entreprise. Il est évident que cette solution résoudrait beaucoup de problèmes : affluence dans les transports en commun et sur site , mais malheureusement je crains que cette situation perdure ….

cfdt-ag2r

GRATUIT
VOIR