Home E-mail Personnalisé

Egalité : femmes, révoltez-vous !

Alors que la négociation d’un nouvel accord égalité professionnelle doit s’ouvrir dans le groupe, il est utile de faire un bilan. Et on peut conclure sans ambiguïté que cette égalité est mise à mal dans le groupe. Nous titrons “femmes, révoltez-vous !”, mais peut-être aurions nous dû titrer “hommes, laissez de la place aux femmes !”.

L’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes vise à leur garantir les mêmes conditions et traitements lors de l’embauche et pendant toute la durée de leur contrat de travail. Elle s’inscrit dans le cadre de la lutte contre toutes les formes de discrimination. Car la différence de traitement entre les hommes et les femmes constitue une discrimination.

Que peut-on constater chez AG2R ?

Sur la mixité horizontale, certains métiers sont très genrés, en contradiction avec les intentions de l’accord égalité (en gestion, secrétariat et assistance social, RH le taux de femmes est supérieur à 80%). Même si la part des femmes tant à décroitre légèrement ces dernières années, elle reste supérieure à la moyenne relevée dans le secteur de l’assurance. S’agissant des métiers « masculins » (management de direction notamment), la part des hommes (70%) est aussi au-delà des moyennes du secteur professionnel.

La limitation des recrutements externes permettra difficilement d’inverser la tendance ces prochaines années.

Mais c’est sur la mixité verticale que l’on constate des discriminations.

Alors que 82% des employés sont des femmes, le taux de femmes cadres (47,3% chez AG2R) évolue très peu, et se situe en deçà des moyennes du secteur de l’assurance. On observe également un véritable « décroché » du taux de femmes sur la classe 8 (21%) et les emplois hors classe (23%). La tendance des 5 dernières années montre une dégradation nette de la situation.

La CFDT revendique qu’une étude approfondie puisse être menée sur les freins à l’accès aux femmes aux postes à responsabilité, notamment sur les freins organisationnels et les critères d’embauche à certains postes.

Seconde source de discrimination : les rémunérations.

Des écarts significatifs s’observent en défaveur des femmes sur les emplois agents de maitrise et cadres (hors DSI), allant de 13,4 %% (sur le salaire de base moyen) dans la gestion à 16,7% sur les emplois fonctionnels.

Troisième source de discrimination : le temps partiel.

Le temps partiel est beaucoup plus pratiqué chez les femmes (23%) que chez les hommes (6%).

Or, on observe des disparités d’accès à la formation des salariés à temps partiel par rapport aux salariés à temps plein, des écarts significatifs dans les taux d’augmentation individuelle, mais aussi dans les taux de promotion.

Taux d’augmentations et de promotions des femmes dans l’UES AG2R
 AI temps completAI temps partielsPromo temps completPromo temps partiels
202024%16,6%8%6,2%
202128,5%16,3%8,4%5,3%

Dernière source de discrimination : les conditions de travail.

Même si en l’absence de données analysables, il est difficile d’établir un lien entre les conditions de travail, le métier exercé et le taux d’absentéisme, on peut noter que les femmes présentent en 2021 (comme les années précédentes) des taux d’absentéisme très largement supérieurs à ceux des hommes.

En conclusion, il faut souligner qu’il y a nécessité de s’interroger sur les causes de cette situation de discrimination entre les femmes et les hommes dans l’entreprise. Si l’on veut inverser la tendance et agir concrètement sur l’égalité, se fixer des objectifs n’est pas suffisant. C’est sur cette ligne revendicative de décliner des actions et de ne pas s’en tenir à des principes que la CFDT se rendra aux prochaines négociations d’un accord d’entreprise.

Il s’agit d’égalité, mais surtout de justice et d’équité.

Quelques phrases inspirantes :

“L’égalité des sexes doit être une réalité vécue.”

Michelle Bachelet

“La femme serait vraiment l’égale de l’homme le jour où, à un poste important, on désignerait une femme incompétente.”

Françoise Giroud

“Tous les hommes devraient être féministes. Si les hommes se souciaient des droits des femmes, le monde serait un meilleur endroit.”

John Legend
S’abonner
Notifier de
guest

2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
QVT
QVT
2 mois il y a

Continuer à lutter pour le droits des Femmes est une Priorité pour maintenir les acquis et en avoir d’autres. L”équité partout pour maintenir un juste développement est nécessaire. Merci à Hélène Ibanez de l’avoir rappelé dans le dernier numéro d’Inform’express branche PSTE au format papier dédié aux adhérents.

Dartagnan
Dartagnan
2 mois il y a

La date de “travail gratuit” des femmes est passée (c’était le 4 novembre) mais je propose à la prochaine date “commémorative” de cette iniquité ou pour le 8 mars prochain que les hommes s’habillent en femmes sur tous les sites.

cfdt-ag2r

GRATUIT
VOIR