S'ENGAGER POUR CHACUN, AGIR POUR TOUS

La direction modifie son plan de déconfinement

Nous venons de prendre connaissance d’une info encore confidentielle : la direction s’apprête à demander aux salariés de revenir sur site 3 jours par semaine dès le 15 juillet.

Cette information n’a été donnée qu’aux managers. Une information sera diffusée à l’ensemble du personnel le 3 juillet.

Pourquoi la CFDT communique-t-elle largement un mail destiné au seuls membres du COMOP et du COMADIR ?

La CFDT juge qu’une telle modification du plan de déconfinement, sur lequel le CSE avait rendu un avis, devait faire l’objet d’une concertation avec les représentants du personnel.

Il faut rappeler que le CSE n’est pas une “chambre d’enregistrement” et que le CSE a pour mission d’assurer une expression collective des salariés permettant la prise en compte permanente de leurs intérêts dans les décisions relatives à la gestion de l’entreprise et à l’organisation du travail.
Dans un plan de déconfinement comme celui-ci, le CSE doit être en capacité de mesurer les impacts pour les salariés et de formuler des contre propositions pour améliorer la qualité de vie au travail. Il doit pouvoir aussi évaluer les conséquences pour la santé et la sécurité des salariés.

La direction, qui a jusqu’à présent joué la carte du dialogue avec les représentants du personnel, a décidé que cette période finissait avec le déconfinement.
Nous écrivions dans un article précédent que il y aura un avant et un après crise, où les modèles existants devront être remis en cause.
Nous espérions que les circuits de communications plus fluides mis en place durant le confinement perdureraient. Nous pensions que la direction qui avaient mis en avant la notion de “partenaires sociaux” pour gérer au mieux la crise dans l’intérêt de l’entreprise et de ses salariés saurait maintenir un dialogue de qualité pour sortir de la crise.


Nous constatons que nous revenons dans l’ère des dinosaures.

Message de Claire Silva adressé aux membres du Comadir et du Comop

Bonjour à toutes et tous,
Le Ministère du travail a officialisé le protocole national de déconfinement. Il assouplit la réglementation applicable en entreprise afin de faciliter le retour à la normale de l’activité économique tout en respectant les règles sanitaires actuelles. Les principales évolutions sont les suivantes 

  • Le télétravail n’est plus la norme,
  • La distanciation physique entre les personnes est d’un mètre,
  • Le port du masque reste obligatoire quand cette distance ne peut être respectée.

En application de ces nouvelles mesures, nous vous informons que le plan de déconfinement du Groupe est adapté de la façon suivante :

  • La limitation du nombre de personnes présentes sur chaque établissement actuellement de 50% sera portée à 75% à compter du 15 juillet 2020. Il convient donc de poursuivre le retour de vos collaborateurs qui devront travailler sur site à minima 3 jours par semaine de façon alternée à partir de cette date (sauf situation particulière dûment justifiée).
  • Les salles de réunion peuvent de nouveau être utilisées sans restriction du nombre de personnes dans la limite de la capacité de la salle. L’organisateur a la responsabilité de s’assurer du respect de la distanciation sociale d’un mètre minimum entre chaque participant tout au long de la réunion.
  • Les « bulles » ou « cabines téléphoniques » sont désormais accessibles sur l’ensemble des sites qui en disposent.

Dans un contexte où le virus existe toujours, la vigilance de chacune et chacun d’entre nous reste nécessaire sur les lieux de travail comme nous nous y efforçons dans notre vie quotidienne en dehors de l’entreprise. Ainsi en votre qualité de manager, nous vous remercions une nouvelle fois de vous assurer :

  • Que vos équipes respectives se conforment de façon stricte aux règles sanitaires : respect de la distanciation sociale, utilisation des équipements de protection individuelle, lavage régulier des mains… Il convient notamment de rappeler que le port du masque est obligatoire dans les espaces communs.
  • Que chacun de vos collaborateurs suive la formation à distance obligatoire sur la prévention du risque Covid-19.

Une communication destinée à l’ensemble des collaborateurs sera publiée sur Déclics au cours de la journée du 3 juillet.

Avec vos RH Partenaires Métiers et l’ensemble des équipes de la Direction des Ressources Humaines nous nous tenons à votre disposition pour vous apporter toutes précisions complémentaires.

Avec mes remerciements par avance et en vous souhaitant une très bonne journée.

Bien à vous.
Claire Silva

45 réponses à La direction modifie son plan de déconfinement

  • Jusqu’à présent, l’information qui circulait était un retour sur site en septembre. Pour juillet aout, c’était 50% du personnel, en rotation;
    Le 1er juillet, on apprend que c’est devenu 3 jours sur site par semaine dans 15 jours. Comment on s’organise ? Les centres aérés et les centres de loisirs pour les enfants cet été sont en capacités réduites. Comment je fais pour la garde de mes enfants ?

    • Les inscriptions dans les centres de loisir sont terminés. Comment on est censés s’organiser ? Pourquoi ne pas avoir privilégier une gestion décentralisée permettant de s’adapter aux contraintes de chacun au lieu de cette communication hors sol et sans préparation mettant en difficulté les salariés.
      On dirait bien que le monde de demain se fera avec un management toujours aussi peu démocratique et contre les salariés.

  • Bonjour,
    Quid des personnes à temps partiel avec 1 ou 2 jours de télétravail ? (finalement nous devons revenir autant de jours qu’avant le coronavirus ?)

  • comment faire pour la garde de nos enfants ? excellente question mais ni la direction ni l etat ni personne ne nous a demandé d’avoir des enfants !

  • Urgence de revenir 3j à minima au lieu de 2j
    Des cas de covid qui explosent dans le monde
    Où est l urgence, redresser le groupe ? Être vendable à un tiers et laisser croire que le dialogue social est serein ?
    La retraite complémentaire, un nouvel UES
    Les salariés seraient ils devenus persona non grata affublé d une étiquette de télé glandeur 🔥

  • Quand on sait que ceux qui ont leur uc de bureau chez eux doivent aller sur des postes installés dans l urgence pour le retour et que ces postes ne sont pas prêts à l emploi quelle perte de temps pour tous… reprise sur site 5 heures d incident informatique….

  • Quand on sait que ceux qui ont leur uc de bureau chez eux doivent aller sur des postes installés dans l urgence pour le retour et que ces postes ne sont pas prêts à l emploi quelle perte de temps pour tous… reprise sur site 5 heures d incident informatique….

  • En complément de la question précédente, comment fait t-on pour la garde d’enfants porteur d’un handicap? De 50% on passe à 75% sur site a mi juillet? Comment se réorganiser?

  • Bonjour,
    Pourquoi ne pas tenir compte des spécificités régionales face à la situation sanitaire ? Actuellement l’île de France est plus touchée que d’autres régions et les salariés n’ont souvent d’autres choix que de prendre des transports en communs bien chargés avec les risques que cela induit (port du masque systématique non respecté par tous, distanciation sociale impossible à respecter…). Pourquoi faire prendre ces risques à des salariés qui ont continué à travailler (parfois même plus) depuis le début de la crise sanitaire ? Le trajet domicile- travail est aussi de la responsabilité de l’employeur il me semble ? (En tout cas, en cas d’accident sur le trajet, il s’agit bien d’un accident de travail). Et pourquoi, une communication qui laisserait penser que le plus important est la santé et le bien bien-être des salariés (il suffit de relire les messagesde M. Renaudin), alors nous avons l’impression que c’est bien le cadet de leurs soucis ? Moi je suis inquiète en tout cas de voir que les “belles” paroles ne sont vraiment pas en accord avec les,actes… et dire que nous sommes un groupe de protection sociale (ni protection ni de social quand il s’agit de leurs propres salariés)

  • Bonjour,
    Le retour du travail sur site est primordial. Et il va falloir y penser sérieusement. En revanche, il est impératif de tenir compte des personnes à risque. Attendre encore de voir le déroulement de ce déconfinement. Avant de les envoyer sur site, serait une chose intelligente.
    Néanmoins, toujours et encore, entendre, “Où va-t-on mettre nos enfants ?” commence sérieusement à bien faire ! Ce n’est pas une maladie de garder ses enfants. Avoir des enfants, est un choix. Etre malade n’est pas un choix !!
    Si vos enfants doivent être sous surveillance, vous ne pouvez donc pas travailler sérieusement à 100 %! Pour quelle raison l’employeur continuerait ENCORE à vous payer grassement à 100 % alors que vous gardez vos enfants chez vous ! Il faut être un peu sérieux et arrêter de profiter de la situation. L’employeur n’est pas une vache à lait.
    Pensez un peu à toutes celles et ceux qui ont travaillé à 100 % alors qu’ils n’avaient pas d’enfants à garder ! Ils n’avaient que le loisir de TRAVAILLER pour tous les autres ! Alors SVP arrêtez de vous plaindre !
    Il n’y a pas de centres de Loisirs ??? Il y a très certainement des étudiants qui n’attendent que cela : Garder vos enfants !!
    Et même les papis mamies seraient ravis de les garder! peut être, que vous aussi, vous seriez heureux de les garder, en POSANT DES VACANCES !! Au lieu d’être considéré à bosser ! Si vous garder vos enfants, vous ne travaillez pas !!
    J’ai eu des enfants, on ne peut pas faire les deux. Il faut être honnête !
    Vous vous êtes gavés de 3 mois de vacances, là !! Il serait bien de penser à aller bosser maintenant.
    Allez au boulot ! et arrêtez de vous plaindre.

    • cfdt ag2r

      Nous avons hésité à permettre la publication de ce commentaire. En effet, il a un caractère particulièrement excessif et même injurieux pour une catégorie de salariés, ceux qui ont été confrontés à la fermeture des écoles.
      Cependant, nous avons finalement jugé que c’était l’expression d’une opinion et que permettre aux lecteurs de laisser des commentaires impose de ne pratiquer de censure (sauf si les propos étaient injurieux, racistes, sexistes…). Bien entendu, accepter la publication d’un commentaire ne veut pas dire que la CFDT partage l’opinion exprimée par l’auteur.

    • Juste en quoi le retour sur site est primordial ???

      La boîte à tournée pendant ce confinement et le télétravail devrait plutôt devenir le grand gagnant ce qui arrangerait certaines personnes.

      Votre message est quand même assez excessif je trouve, vis à vis des gens qui ont des problèmes de garde d’enfants.

      Cet été les centre de loisirs, etc … ne prendront pas tous les enfants, et il est vrai que de pouvoir rester à la maison serait pour certain d’une grosse aide.

      Je vous accorde que quand les enfants sont tout petits, concilier travail et garde peut être difficile, mais pour ceux dont les enfants sont des ados, le simple fait d’être à la maison est suffisant et ne nous empêche aucunement de travailler, ce qui a été mon cas depuis le début du confinement.

      Alors vos commentaires vous les gardez pour vous ou pour le patron (comme vous voulez), mais n’injuriez pas les collègues.

      Sur ce bonne journée à vous

    • je crois que vous n’avez pas bien compris avec ou sans enfant tout le monde a repris le travail et certains travaillent avec des enfants depuis l’origine du confinement donc votre message agressif porte atteinte à ces personnes également…travailler moins à la maison ??? peut-etre pour les enfants en bas âge mais d’autres faisaient leur journée complète et enchaînaient avec l’école en fin de journée…..Mais voilà…maintenant il faut retourner sur site seulement les centres de loisirs n’ont qu’un accueil restreint et comme nous étions censés être en télétravail complet jusqu’en Septembre nous n’étions pas prioritaires…..et difficile de trouver une solution d’urgence à J-5..;et difficile d’imaginer laisser les enfants de 6/11 ans seuls à la maison…même si vous ne comprenez pas notre situation merci de prendre en considération que le mode de fonctionnement de la RH pose problème….

    • Je comprends bien votre ressenti pour tout. Comme vous J’ai travaillé à 100%, mais je ne peux admettre qu’on s’en prenne aux autres quelques soient les motifs.
      La vrai vérité c’est que les télétravailleurs à 100% ont été maltraités et mal considérés par la Direction, mais en aucun cas ce n’est la faute de nos collègues.
      Il ne faut pas se tromper de cible et rester solidaires rien n’est figé dans une vie et peut-être qu’un jour ( je ne vous le souhaite pas) vous aurez besoin de cette solidarité qui vous dérange aujourd’hui.
      Amicalement,

    • Bonjour,

      Je ne suis pas d’accord avec vous sur certains points.

      Je connais des collègues qui n’ont pas d’enfants et qui ne sont pas concentré à 100% au télétravail (allez hop je me matte un film / séries et le divulguent dans le service…).
      D’autres collègues avec enfant profite de la situation je vous le confirme.
      Il serait bien dans cette situation que le manager contrôle un minimum le travail effectué…

      Après je mets en parallèle ce que je vois. On peut travailler à 100% de son temps et d’autres à 60 % (communication privé, larges pauses…) et le manager donne la promotion à celle qui fait 60% du temps.

      Je trouve qu’il n’y a pas d’égalité professionnel ; ce genre de décision est toujours subjective.

      Ce n’est pas un plainte mais un constat.

    • Personnellement j’ai des enfants et je n’ai pas eu la chance d’être en vacances pdt 3 mois. J’ai teletravaillé tout en m’occupant d’eux. Ce qui signifie les occuper, leur faire faire leur devoir, les repas du midi decent tout en travaillant pour la mondiale. L’arrêt de travail pour garde d’enfants n’a pas été autorisé chez nous. J’ai jonglé pdt 3 mois. Après j’ai dû jongler avec la reprise de l’école à temps partiel. Je dois encore jongler avec un centre aéré qui n’ouvrira pas… J’ai dû aussi poser des congés obligatoire. Tout le monde n’a pas de papi mamie à proximité ou un conjoint qui ne bosse pas… Votre remarque est déplacée….

    • Honteux ce commentaire qui n’a pas sa place sur le site CFDT : je peux vous assurer que nombres de salariés avec enfants en bas âges ou pas, ont travaillé à 100% voire plus depuis le début du confinement !! Penser que les salariés sont des fainéants et se sont “gavés de 3 mois de vacances” est scandaleux !! Bien sûr que les parents ont assuré le rôle de “maître d’école” et ont continué à remplir leurs objectifs professionnels.
      Il me semble que les salariés pensaient que le retour sur site se ferait en septembre d’où le manque d’organisation pour la garde des enfants. Il faut avoir en tête que les structures d’accueil pour enfants tournent au ralenti, appliquent des mesures de restrictions sanitaires ; même la SNCF applique encore des horaires “Covid” avec une fréquence de trains réduite !!

      Personne ne demande à ne pas travailler, juste un peu de souplesse et de compréhension pour un retour sur site fonction des contraintes de chacun !!

    • je pense qu’il est possible de donner son point de vue sans être agressif.
      le télétravail et les enfants c’est tous sauf des vacances !!! beaucoup d ‘entre nous on fait le maximum pour conjuguer les deux dans les meilleures conditions.

    • Commentaire un peu rude
      Perso je n’ai pas ce problème d enfant à garder mais étant maman ( et parent isolé de surcroît pendant des années) je sais comment il est difficile de tout gérer
      Je tire mon chapeau à celles et ceux qui ont pu allier travail et enfant à domicile
      Concernant la reprise sur site il est vrai que certains centres aérés ne rouvrent pas et que parfois la famille n est pas dispo ou inexistante
      Alors soyons solidaires pourquoi ne pas privilégier le retour sur site aux salariés qui ne rencontrent pas de souci
      On sort d une période difficile et on doit continuer à s entraider encore
      Perso je suis prête à retourner 5 jours si cela peut aider d autres collègues à rester en télétravail
      Il faut savoir se faire confiance

    • De nombreux salariés ne sont pas gavés de 3 mois de vacances, mais ont bien concilié télétravail et garde d’enfant pendant le confinement.
      Malgré les annonces faites par les médias, lors des ré-ouvertures des écoles et crèches, l’accueil ne se faisait en réalité que partiellement. Déjà, souvent sans garde périscolaire le matin et le soir et avec des ouvertures partielles sur beaucoup d’établissements : que le matin pour les petits, 2 jours par semaine pour les primaires et une semaine sur deux pour les collégiens. Un vrai casse-tête pour certaine famille.

      Je vous trouve bien méprisant avec des salariés qui pour certains ont réalisé des amplitudes horaires peut-être supérieures aux vôtres afin de rendre au mieux le service client.

      Je ne commenterai pas plus ces propos et ne me cache pas derrière un pseudo.

  • Mais où sont les belles promesses : nous vous protégeons en télétravail. Quand le ministre de la santé disait encore ce matin : le virus est toujours présent.

    Encore une leçon que l’on se sait pas retenir. La chute ne sera que plus violente !!!

  • Pour répondre à REALISTE :
    Non je n’ai pas été payé 3 mois grassement (loin de là) comme vous dites sans rien faire, j’ai fait l’école à mes enfants ET j’ai travaillé à 100% et correctement, j’ai fait mes heures tous les jours, sans rechigner donc quand on ne sait pas , on se tait !!!
    Et oui, les centres de loisirs ne prennent pas tous les enfants, et oui il y a des dates limites pour les inscrire !! Donc oui c’est compliqué de nous prévenir qu’au dernier moment !!!!!
    Et tous le monde n’a pas les grands parents à proximité ou les moyens de payer un étudiant au dernier moment, donc ce genre de commentaires…

    • je suis d’accord avec vous nous n’étions pas prioritaires pour les centres de loisir car en “télétravail” et maintenant que fait-on ….perso si REALISTE a les moyens de me payer un étudiant pour garder les enfants qu’il le fasse savoir…quant aux grands parents sachez que tous les enfants n’ont pas le bonheur d’avoir des grands parents qui sont en mesure de les garder…mais on ne se plains pas on se débrouille et on gère très bien….sauf quand la direction change le programme à une semaine des vacances !!!!!!!

  • Par contre j’ai oublié de dire que par rapport à certaines situations de collègues la RH a eu des largesses, qui font que les gens comme nous, qui avons bossés depuis le début avons été largement lésés.
    Et perso je trouve que les syndicats se sont plus bougés pour ça que pour au moins faire une différence et octroyer une prime différente pour ceux qui ont bossés depuis le début.

  • Il est toujours facile de cracher son venin sous réserve d’anonymat. J’ai des enfants que j’ai gardé pendant le confinement cela a certes été compliqué d’associer le travail et les enfants mais cela ne m’a pas empêcher de travailler via les plages horaires étendues de 6h à 20h en conciliant les 2 et en effectuant le plus souvent au minima 9h de travail sur la journée. Je n’en ai pas profité comme vous pouvez le penser pour me tourner les pouces et je vous l’avoue parfois je le regrette au vu de la tournure actuelle. je pourrais aussi laisser sous entendre que des personnes sans enfants en ont aussi profiter pour en faire moins en prétendant le contraire mais ce n’est pas mon ressenti. Je suis dans le même cas que les autres personnes c’est à dire pas de places dans les centres de loisirs car non prioritaire et désolé pour mes enfants car ils n’ont plus de grands parents en vie pour les garder ou tout au moins en état de le faire (EHPAD). Je suis juste embêter car je n’ai pas vraiment le temps de me retourner car revenu sur site le 01/07 tôt le matin, ma directrice a pris mon manager à 11h pour le passage à 75%. Aujourd’hui je poserai des congés quand je ne pourrai faire autrement alors que j’aurai pu travailler car oui je pourrai travailler avec mes enfants sous ma garde.

  • Le dialogue part en confinement .,…
    Dommage
    On peut aussi préciser indépendamment d être 3j sur site, notre lieu de travail est le BUREAU et le domicile l exception.

    N oublions pas puisque le mot solidarité ressort des avis des salariés que sans la mondiale AG2R aurait mis la clé sous la porte.
    Oui, avec nos 50j de congés (packagé rtt + cp + jours anniversaires + ponts offerts) – nos activités en berne, nous devons faire preuve d un engagement différent à présent .

    Néanmoins, cette décision RH peut apparaître dénuée de sens, notemment quand il n y a aucune urgence et que le boulot a été fait à distance avec entrain depuis le 16 Mars 2020.

    Chers élus, aviez vous été sollicités sur ce point des 75% ?

    • cfdt ag2r

      Pour répondre à votre dernière question, si vous parlez de l’augmentation du taux de présence sur site, NON nous n’avons pas été sollicités, ni même informés. C’est d’ailleurs un point important de conflit avec la direction : n’étant pas informés ou consultés, nous n’avons pas pu exprimer les opinions des salariés et nous n’avons pas pu formuler de contre propositions.

  • “le port du masque reste obligatoire dans les espaces communs”. Nous travaillons sur des plateaux, il s’agit bien “d’espaces communs” ? Dès lors, le port du masque est il.obligatoore à son poste de travail ?.sinon quelle différence avec la cafeteria par exemple ?

    • Les espaces communs sont les couloirs, les salles de réunion, le RIE… En revanche dès lors qu’on se rapproche d’un(e) collègue à moins d’un mètre, y compris dans un même bureau, on met le masque pour le (la) protéger ;o).

  • très bien : la DRH demande à compter de cette semaine : 2 jours par semaine sur site . Or certaines personnes bénéficient d’une journée sur site au lieu de 2 et meme les responsables d équipe et de service . merci pour l’exemplarité de la hiérarchie qui se transforme en arrangement entre collègues ou amies (à situation familiale équivalente)… Donc malheureusement , l’ambiance est devenue très tendue dans notre service……

  • Quid des femmes qui ont cumulées:
    – une activité professionnel à 100%, qui ont décalé leurs horaires à très tôt ou tard pour pouvoir profiter du calme dans la maison,
    – le rôle de maîtresse d’école ou institutrice et qui ont dû faire preuve de beaucoup d’imagination pour que leur(s) enfant(s) ne passe(nt) pas son temps devant la télé..Pas évident quand en est en appartement.
    – qui ont culpabilisé de voir leur enfant devant la télévision car pas disponible pour les distraire
    – l’élaboration des repas de toute la famille – et même pas une pause à midi, il faut faire manger ce petit monde..
    qui ont été au bord du “pétage de plomb” en raison du cumul de toutes ses activités et qui commencent aujourd’hui à souffler mais qu’on contraint à retourner au travail en transport en commun..

  • La responsabilité de la Direction sera-t-elle engagée en cas d’un nombre de contaminations important au sein d’AG2R suite aux retours massifs sur site dans des locaux souvent peu adaptés type open spaces ?

    • cfdt ag2r

      S’agissant de la responsabilité pénale de l’employeur, elle demeure en période de crise sanitaire. Néanmoins, l’employeur qui ne peut mettre en télétravail ses salariés mais qui met à leur disposition des moyens de protection tels que savons, gel hydro alcoolique et tout autre moyen recommandé par les pouvoirs publics, les informe régulièrement et de façon actualisée sur la prévention des risques de contamination (rappel des gestes barrière et de distanciation) en adaptant leur formation à la situation de l’entreprise et à la nature des postes occupés (fiches métier disponibles sur le site du Ministère du travail) ne devrait pas, sous réserve de l’appréciation souveraine des juges, encourir de sanction pénale.
      pour plus d’informations : lien vers le site du gouvernement

  • Est ce que la dotation en masque du personnel va être renforcée ? Un masque à une durée de vie de 4 heures et peut tenir 10 lavages, comment serons renouvelé les masques ?

    Concernant la garde d’enfants, il fut un temps où les CE possédaient des colonies de vacances et des centres aérés. Comment en étant plus productif que dans les 70’s on a moins de social ? Jolie question de vision politique.

    • cfdt ag2r

      Lorsque le port du masque est obligatoire dans l’entreprise, c’est-à-dire lorsque les gestes barrières ne peuvent pas être respectés, l’employeur est fondé à prendre des dispositions contraignantes pour assurer la protection de la santé du personnel après évaluation du risque de contagion dans l’entreprise. Le masque fait partis des équipements de protection individuels (EPI). Dans cette hypothèse, le Code du travail impose à l’employeur le choix et la fourniture gratuite du masque
      La direction a indiqué au CSE qu’elle avait pris toutes les dispositions pour que les salariés puissent bénéficier de masques en nombre suffisant. Si un problème d’approvisionnement existe sur votre site, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un représentant de proximité ou d’un élu CSE qui agira auprès de la direction et/ou qui fera remonter le problème auprès du rapporteur de la commission CSSCT du CSE.

  • Le code du travail dans son article L4122-2 précise que la maintenance des ÉPI ( équipement individuel de protection ) est à la charge de l’employeur. Quel protocole ou indemnité a été mise en place pour la maintenance (le lavage) des masques ? Merci pour vos infos sur le sujet. Quid de la durée de vie des masques fournit par l’employeur ?

    • cfdt ag2r

      Voir la réponse au commentaire précédant. L’employeur est tenu de fournir des masques en quantité suffisante, sachant que le masque doit être changé au bout de 4 heures. Pour un masque en tissu, la recommandation est un port qui ne doit pas excéder 3 heures
      Il n’y a pas d’indemnité pour le lavage des masques réutilisables. Le protocole de nettoyage est le suivant (il a dû vous être indiqué par votre direction locale) : • Laver le masque à 60° pendant 30 minutes avec un détergent en machine à laver ;
      • Éviter le lavage à l’alcool ou à la javel qui endommagent le tissu et donc la capacité filtrante du masque ;
      • Autre possibilité, le passer au four à 75° pendant 30 minutes.

      • Dans la mesure où le port de masque est obligatoire pour nous protéger, il est pour moi important que l’employeur s’assure de la bonne protection salarié et donc fournisse la quantité de masques nécessaires. J’ai pu également constater que le port du masque n’est pas vraiment respecter sur les sites ni le sens de circulation, donc j’ai encore plus de doutes sur l’usage correct des masques.
        Beaucoup de sociétés fournissent quotidiennement et il est du devoir de l’employeur protéger ses salariés. Je ne comprends qu’on tolère un retour généralisé sur les sites avec aussi peu d’organisation. Les managers n’ont pas d’information, ne comprennent pas les consignes RH et il n’y a personne sur les sites pour accompagner les salariés dans le respect des règles sanitaires.

  • Bonjour ,
    Est il possible de contraindre notre société à nous fournir des masques jetables ou lavables mais pas en forme de bec de canard ? Sur le site Parisien de Vivacity personne ne porte les masques fournis car becs de canard clairement inesthétiques… Donc chacun doit apporter ses propres masques … D’autre part est ce que en tant que syndicat vous envisagez de contester la décision de revenir à 3 jours par semaine ? Ou de prévoir une pétition ? Ne peut-on pas faire remonter le mécontentement et le risque de ceux qui sont contraints de prendre les transports en communs bondés.
    Un ou deux jours sur site permettaient déjà d’avoir une cohésion sociale et la santé soit passer avant tout. Merci d’avance

    • Est-ce que l ´esthétique est vraiment la priorité ? A un moment il faut arrêter et revenir aux choses essentielles : se protéger et protéger les autres
      l entreprise a quand même pour une fois mis en route pas mal de choses ( télétravail marquage au sol gel masques etc ) et les syndicats ont obtenu l attribution de la carte déjeuner, les journées comptabilisées à 100%

    • Il est de temps de lancer la pétition sur le flex à Vivacity !! Ce n’est plus acceptable !

  • Hello @ la CFDTAG2R
    Plus de communication de votre part, Que nous mijote la direction ?
    Le bruit circule que notre DG assimile télétravail, travail à distance = vacances.

    Avez vous eu une réponse à ce caractère qui semble ” urgent, obligatoire, vital pour la survie de notre groupe” d’un retour à 3j sans réelle explication
    On remarque des bureaux vides, déserts, certains managers ont disparus des services restant planqué derrière le home office .

    Avez vous de la lisibilité sur les projections du groupe en terme d’emploi, d’organisation du travail pour l’automne, ou le groupe reste t-il figé aux décisions gouvernementales et s’en tiendra aux décrets

    Quel est votre sentiment sur l’avenir , pourquoi une telle cassure de dialogue entre la direction et les organisations représentatives , que se trame t-il en coulisse boulevard Malehesrbes ?

  • La situation des salariés de la région parisienne est différente de celle des sites de province , du fait de la quasi obligation pour nous de prendre les transports en commun , gigantesque vivier de contamination . Toux ceux qui comme moi sont entrés récemment dans un RER ou un métro bondé savent le risque qu’ils prennent pour leur santé ainsi que celle de leur entourage . En effet nul n’ignore que le port du masque , même généralisé , ne peut protéger efficacement lorsque la distance d’un mètre ne peut être respectée … Dans ces conditions le télétravail en région parisienne , lorsque possible , devrait continuer à être un des tous premiers ” gestes barrière ” . Je pense que le rappel sur site 3 jours par semaine , en plus d’être contre productif , est un mauvais calcul car il prend le risque d’accélèrer l’arrivée de la seconde vague . Inquiétant…

  • Nous allons devoir porter des masques dans trois les lieux publics clos mais pas dans notre open Space clos !!!! Je trouve ça très incohérent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Le champ est non obligatoire.
Les commentaires sont publiés après modération.