S'ENGAGER POUR CHACUN, AGIR POUR TOUS

Négociations salariales AG2R : clap de fin

Le 13 mai s’est tenue la dernière réunion de négociations sur les augmentations collectives et individuelles de salaires (NAO). La CFDT procède à une consultation de ses adhérents.

La dernière proposition de l’ensemble des organisations syndicales était la suivante :

–             0,8% pour les augmentations collectives, cette enveloppe serait versée sous la forme d’une augmentation en euros identique pour tous
–             0,8% pour les augmentations individuelles,
–             Une prime de 500€ pour tous, sous le régime de la prime « macron », c’est-à-dire non chargée et non imposable. Notre demande concernait également les salariés non éligibles à la prime « macron » (plus de 3 x le SMIC).

La proposition de la direction est la suivante :

o            0,72% pour les augmentations collectives qui se déclineraient en
1% pour les salaires inférieurs à 35 000 euros (2930 salariés concernés)
– 0,6% pour les salaires inférieurs à 45 000 euros (1816 salariés concernés)
– 0,43% pour les salaires supérieurs à 45 000 euros.
Avec un plancher de 220 euros annuel
(2419 salariés seraient concernés)
o            0,39% pour les augmentations individuelles

Effet 1er juillet (pour versement sur paie de fin juillet)

S’ajoute une prime de 300 euros dans le dispositif “macron”, donc non chargeable et non imposable, (mais versée seulement aux salariés dont la rémunération est inférieure à 3XSMIC).

Effet au 1er juin (versement sur paie de fin juin)

Demandes complémentaires en dehors de l’accord NAO

Prime panier

Compte tenu de la crise sanitaire, les organisations syndicales ont revendiqué une prime « panier » pour les salariés qui ne bénéficient pas de titres restaurant. La direction propose d’attribuer à partir du 1er juin des titres restaurant aux salariés en travail à distance qui fréquentaient les RIE avant la crise sanitaire.

Maintien de salaire

Même si cette demande était hors NAO, rappelons que les organisations syndicales revendiquaient une compensation salariale à 100% pour les salariés en garde d’enfants ou considérés comme « fragiles » et qui vont être basculés dans le régime de chômage partiel. Cette demande a été acceptée le 7 mars et les salariés vont être mis en dispense d’activité, rémunérés à 100%.

L’avis des négociateurs CFDT est plutôt positif.
Même si nous n’avons pas obtenu entièrement satisfaction, nous ne sommes pas trop éloignés de nos revendications premières.
A noter par exemple que chez Malakoff Humanis, les NAO ont abouti à 0,5% d’augmentation et une prime de 240 euros.
Mais la CFDT consulte ses adhérents et se positionnera sur une signature en fonction de leur avis, avant vendredi 15 mai, date limite de réponse à la direction.

28 réponses à Négociations salariales AG2R : clap de fin

  • Les augmentations à effet au 1er juillet ? Ce n’est pas rétroactif à janvier !???

    C’est une blague !?

  • il est anormal que des titres restaurant soient versées uniquement à partir du 1er juin pour les salariés bénéficiant d’un RIE. Merci pour le principe d’équité vanté par Monsieur RENAUDIN

  • Au final, le résultat n’est pas si mauvais. 1% d’augmentation pour les bas salaires, plus une prime de 300 euros, je prends !

  • Je trouve que le fruit de cette négociation est globalement satisfaisant, hormis pour les tickets resto, pour lesquels je trouve dommage que l’effet ne soit pas rétroactif. Mais bon, vu que le télétravail semble la nouvelle norme pour pas mal de temps, et qu’il n’est pas exclu qu’il y ait un reconfinement un jour, je pense que c’est tout de même une très bonne chose pour ceux qui bénéficiaient du RIE. Une fois la carte faite, ce sera sans doute beaucoup plus simple de réagir pour créditer les salariés et un coup de pouce au pouvoir d’achat. Je vote pour.

  • je voulais savoir si les titres restaurants seront attribués au nombre de jours de confinement ( nombres de jours de télétravail ) ou

    seulement à compter de juin .

    • cfdt ag2r

      Les titres restaurant seraient attribués à partir du 1er juin seulement, donc pas de rétroactivité au premier jour de confinement.
      Mais nous devons encore avoir une réunion de “calage” avec la direction pour définir les modalités.

  • C’est pas mal ce qui a été obtenu.Je prends!

  • Je trouve aussi que le résultat est globalement bon. Un effort sur les bas salaires et un coup de pouce sur le pouvoir d’achat pour compenser les dépenses supplémentaires liées au confinement par une prime.

  • Globalement cela me semble bien, je suis preneuse!

  • Merci à vous négociateurs pour votre dévouement..

  • Vous comptez interpeller la Direction ? L’inspection du travail ? Ce serait bien que LES syndicats fassent remonter à la Direction le mécontentement de bcp de salariés pour la participation employeur du déjeuner. Comme dit plus haut, on nous rabâche une pseudo équité depuis le 17/03 et encore une fois on nous prend pour des cons.
    Une partie du personnel à 1 TR par jours travaillé, une autre partie du personnel n’a RIEN !!!!

    Les syndicats doivent représenter les salariés et LEURS revendications. Nous voulons un rattrapage pour la totalité des jours travaillés en TLT pendant le confinement.

    • D’accord il n’y a pas d’équité entre ceux qui bénéficient d’un TR parce qu’ils en ont un habituellement et ceux qui n’en ont pas parce qu’ils allaient dans un RIE avant le confinement.
      Mais ne soyons pas excessif !
      Je trouve que les organisations syndicales ont bien fait leur boulot en réclamant une amélioration du système. Car je vous rappelle qu’avant le confinement, la situation était déjà la même. Les télétravailleurs qui n’avaient pas de TR lorsqu’ils étaient sur site, n’en avaient pas non plus en télétravail. C’est extraordinaire dans ce pays ! On obtient une petite amélioration des choses et ils y en a toujours qui hurle au scandale et qui crache dans la soupe.

      • L’amélioration du système ? Les salariés et certains syndicats la réclame depuis le début du télétravail (novembre 2018). Ce ne sont pas les salariés qui essayent de vendre du rêve à coup de comm’ par mail ou vidéo Déclics pour parler de solidarité, d’équité etc. et qui dans la pratique nous arnaque avec l’histoire des CP, des RTT et autres compteurs neutralisés sans communication (sympa de faire du crédit gratos pour l’entreprise).

        Il y a le nuage sur lequel vit la Direction et la réalité du terrain. On s’en fout de leurs beaux discours.
        Sans le confinement, la Direction n’aurait pas bougé d’un iota sur la prime Macron et les TR. Faut une crise pour penser un peu aux salariés ? Gilets jaunes = primes Macron1 sinon on aurait rien eu.
        Covid19 = prime Macron 2 et peut-être mise en place provisoire de l’équité, à partir de juin, pour les salariés “RIE” ? D’ailleurs la pérennité des TR pour les télétravailleurs “RIE” n’est pas acquise ! Faut espérer d’autres crise pour que la Direction lâche du lest et résolve certains (vieux) problèmes ?

        Perso, je serai curieux d’avoir l’avis de l’inspection du travail sur le sujet des TR.
        Pour rappel aussi la Direction disait que les salariés en TLT n’avaient qu’à venir mangé dans leur RIE les jours de TLT (hors confinement). Donc je persiste et signe, la Direction nous prend pour des cons et ils sont mal placés pour parler solidarité.

        • Faut aller vendre vos talents si précieux ailleurs puisque l’herbe vous y semble plus verte ! C’est toujours les mêmes qui passent leur vie à râler et se plaindre. Ou montez votre boîte 🙂

          • Râler, se plaindre ? Si ça vous fatigue que des salariés arrivent encore à vouloir se battre, c’est peut-être vous qui devriez vous poser des questions.

            Interrogez donc qq syndicats pour leur demander l’état du dialogue social !! Demandez-leur s’ils ont apprécié le coup de la Direction sur les CP avec des syndicats cantonnés au rôle de bureau d’enregistrements de la Direction, ou bien encore la négo sur la GPEC (j’ai oublié le nouveau nom), sur la CCN etc.

            Vous me faites penser à un salarié qui l’année dernière disait s’en foutre de passer dans le giron de l’URSSAFF, qu’il n’y a pas de différences même si CCN différentes, que passer d’ag2R à URSSAFF c’était pareil que passer de reunica à ag2r.
            Vous êtes résigné soit, mais respectez que d’autres puissent encore se révolter, respectez l’opinion des autres.

  • Un résultat bon !? Mais je rêve ! Ou alors vous étiez sans doute dans le lot de ceux qui n’espérait pas avoir d’augmentation individuelle cette année et dans ce cas là 300€ vous satisfait ! Mais pour ceux qui ont travailler dur cette année et qui aurait du avoir une augmentation individuelle c’est injuste ! Le montant sera minime afin de satisfaire tout le monde avec la prime Macron. De plus l’effet rétroactif à janvier n’est plus du tout d’actualité ! La direction nous vole 6 mois d’augmentation individuelle ! C’est une honte et non respectueux de leur engagement !

  • je trouve ca bien , dommage pas d’effet rétroactif surtout pour les tickets restaurants.

  • Négociation globalement positive, avec comme beaucoup, une demande pour accordé les TR de manière rétroactive depuis le début du confinement.
    Et sachant que le télétravail va devenir notre pratique, cette mesure va t-elle être pérenne ?
    Merci à vous

  • Une petite question complémentaire sur le ticket restaurant. Il s’agit d’un ticket restaurant sans participation du salarié?

  • en ce temps de crise sanitaire et devant l’augmentation des prix des produits alimentaires dans les supermarchés, je pense qu’il est important que la Direction s’engage dans une prise en charge des repas pour l’ensemble des collaborateurs même ceux qui ne bénéficient pas de RIE. car en plus pendant 2 mois et encore pour pas mal de familles la présence des enfants a fortement alourdi le poste courses. donc pour les rémunérations les plus basses et pour les collaborateurs intégrés dans le PCA, une prise en charge rétroactive serait pertinente.
    ensuite une participation forfaitaire tickets resto pour tous, d’autant plus qu’à partir du 23 mai tout le monde est censé travailler. pour les augmentations on est en effet victime de 6 mois de retard. donc si on fait le point les primes c’est en mars, les augmentations en juillet ! bizarre

  • La prime Macron, ser afncore proratisée en fonction du temps de travail contractuel ? Toujours cette même vision de la “justice” de la part de l’employeur ? Ou peut on enfin s’attendre cette fois à ce qu’elle prenne enfin tout son sens ?

    • On remarquera que niveau justice sociale, la Direction ne reviendra JAMAIS sur une mutuelle facturé en fonction du revenu. Que l’on gagne 1 600 € par mois ou 10 000 € on paie tous le même prix. Les petits salaires sont pénalisés. Où est l’équité là-dedans ? Nulle part. La Direction fonctionne par crise et en one shot. L’équité c’est juste la comm’ du moment, mais on sait bien en interne que ce n’est que du vent. Comme la QVT, ou bien la qualité (les belles affiches sur les normes ISO… quelle blague !).

  • Une très bonne négociation en cette période de crise!

    Le seul bémol reste le système d’augmentation par tranche! car l’augmentation du coût de la vie nous concerne tous et la nécessite d’augmenter le pouvoir d’achat également!

    Une très belle avancée concernant la généralisation des TR à l’ensemble des télétravailleurs.

    Et pour finir, un bon courage pour les managers pour les augmentations individuelles (même si elles sont noyées par la prime macron en juin et c’est bien joué) !! mais 0.39% de la MS, les enveloppes vont être microscopiques.

  • Je ne me prononcerais pas sur le fond. Par contre la virulence de certains commentaires me semble assez déplacé. Il est important de rappeler qu’il existe 7 organisations syndicales dans notre groupe. Elles ont des sensibilités différentes. Rapprochez-vous de l’une d’elles, faites entendre votre voix au sein de celle-ci et pesez sur les décisions qui sont prises. On ne peut pas toujours critiquer les résultats si on n’est qu’observateur. Je pense que les adhérents ne sont pas des idiots et ont des informations privilégiés qui leur permettent de prendre des décisions qui peuvent parfois échapper à certains.

  • Bonjour, nous n’avons plus de nouvelles concernant les tickets restaurants. Ont-ils été acceptés?

    • cfdt ag2r

      Le principe de l’octroi de tickets restaurant aux salariés qui disposent d’un RIE sur site, et donc qui n’avaient pas, jusqu’à présent, de TR lorsqu’ils sont en télétravail a été acté en réunion de CSE. Donc officiellement accepté. Une réunion doit être planifiée pour fixer les modalités de distribution. Nous attendons toujours. L’attribution doit être faite à effet du 1er juin…

  • Bonjour, Pourriez-vous nous dire, si les personnes qui ne déjeunent JAMAIS au restaurant d’entreprise, auront, elles aussi, droit au TR ?
    Car pendant que nous sommes dans l’injustice, autant que cela perdure…
    C’est pourtant simple de connaître ces gens qui ne déjeunent jamais, puisqu’ils n’ont pas de droit d’admission. C’est nominatif.
    Il faut avouer, quand même, que tout cela commence à bien faire.
    On ne remercie que la poignée de collaborateurs venus sur site, que les personnes ayant des enfants, mais les autres, eux qui bossent plus de 9h/jour (car pas d’enfants à s’occuper). Ils/Nous bossons comme des ânes, et on en fait pas tout un cirque.
    Et, il faut aussi nous épargner les primes qui ont été attribuées aux personnes sur site… Et dire, qu’il y en a qui ont eu des primes, alors qu’ils ne sont venus que 3 ou 4 jours, le reste du temps, ils étaient chez eux sans télétravailler.
    C’est de l’équité cela ? Aucune prime à avoir. On fait notre boulot. Point.
    Tous les honneurs ne sont dirigés que vers ceux qui en ont fait le moins.
    Pensez donc, un peu, à tout ceux qui ont oeuvré de chez eux, sans broncher et qui ont vu leurs heures de crédits, être supprimées après plusieurs semaines !
    Devons-nous parler des CP et RTT qui nous ont été supprimés à NOUS toutes et tous qui étions en télétravail.
    Petite question : pour les personnes qui n’étaient pas en télétravail, donc chez eux à ne rien faire, en formule à 88 % (pas de RTT donc) et qui n’avaient plus de CP… qu’ont ils donné ?
    Nous sommes perplexes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Le champ est non obligatoire.
Les commentaires sont publiés après modération.