S'ENGAGER POUR CHACUN, AGIR POUR TOUS

Politique salariale AG2R : la peau de chagrin.

Les négociations annuelles sur les salaires ont commencé le 3 mai. La première réunion a été consacrée au bilan de la politique salariale 2020. Un bilan négatif, que les propositions de la direction devront corriger pour 2021.

Pour la CFDT, le premier constat révélateur est l’évolution du salaire moyen.

Si on laisse de côté les correctifs que veut appliquer la direction aux chiffres (en excluant les salariés entrés ou sortie en cours d’année, en positionnant les salariés dans la catégorie qu’ils occupaient au 30 septembre de l’année précédente…), regardons la réalité.

 Salaire mensuel brut moyen 2019Salaire mensuel brut moyen 2020Evolution
Employé (sans ancienneté)235223700,77%
Employé (avec ancienneté)2606€2632€1%
Agent de maîtrise (sans ancienneté)2826€2836€0,35%
Agent de maîtrise (avec ancienneté)3141€3154€0,41%
Cadre (sans ancienneté)4819€4850€0,64%
Cadre (avec ancienneté)5157€5175€0,35%

Notons que ce sont les employés et les agents de maitrise qui paient le plus lourd tribut de cette politique salariale à la baisse. En effet depuis 3 ans, ce sont les plus faibles augmentations enregistrées dans ces catégories.

Cette évolution est le résultat d’une politique salariale atone.

Ainsi, le taux de salariés ayant bénéficié d’une augmentation individuelle est passé de 33,53% en 2019 à 27,47% en 2020.

Toutes les catégories de personnes ont été pénalisées, mais avec de fortes disparités : seuls 19% des employés ont bénéficié d’une augmentation individuelle, 30,33% des agents de maitrise et 33,36% des cadres.

Remarquons que ce taux a diminué de 7,53% pour les employés, 5,38% pour les AM et 5,83% pour les cadres.

Même si la direction s’en défend, nous devons constater qu’elle cherche à compenser cette politique d’augmentations salariales minimaliste par une politique de primes dites « exceptionnelles ».

Ainsi 69% des cadres ont perçu une prime, 43% des maitrises et 30% des employés, des pourcentages en évolution par rapport à 2019.

Pour la CFDT, cette politique de primes ne peut et ne doit pas se substituer à des augmentations salariales pérennes.

Le second volet des économies : la baisse des effectifs

Au global, la politique salariale de la direction provoque une baisse importante des frais de personnel. Mais un second élément vient amputer ces frais : la baisse des effectifs.

Ainsi en 6 ans, le périmètre AG2R a perdu 18,5% de ses effectifs (-18 ,7% de CDI, -21% de CDD), soit 1329 salariés depuis 2015. Plus que beaucoup de plans sociaux dans d’autres entreprises !

Les frais de personnel ont ainsi baissé de plus de 15% depuis 2015, soit une économie de 67 m€. Et la part de ces frais dans le budget total de fonctionnement est passée de 67 à 62%.

En synthèse, la politique salariale de la direction a deux effets délétères pour les salariés :

  1. Une baisse de pouvoir d’achat à cause d’une politique salariale atone
  2. Une dégradation des conditions de travail à cause d’une réduction importante des effectifs pour un même niveau d’activité.

Pour la CFDT, les propositions de la direction pour l’année 2021 doivent corriger la situation.

Dans une vidéo publiée courant avril sur l’intranet du groupe André Renaudin, le directeur général, et Claire Silva, la DRH, ont promis une augmentation significative du budget initialement alloué à la négociation.

La prochaine réunion NAO du 17 mai permettra de vérifier si la promesse est tenue.

5 3 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Wilfrid WINTER
Dartagnan
1 mois il y a

Cela paraît incroyable de voir que seulement 1 Employé sur 5 “mérite” une augmentation. Une pensée aussi aux managers qui doivent être frustrés de ne pouvoir remercier plus de personnes. La direction pourrait-elle donner sa définition de la méritocratie dans le groupe ? Une forme de loterie où la moitié du personnel ne peut même pas jouer ? Ou alors, une manière de dégoûter des salariés de s’ investir…et d’en faire partir…

Last edited 1 mois il y a by Wilfrid WINTER
Anonyme
Anonyme
1 mois il y a

Comment ce Groupe et les Directions expliquent-elles, la possibilité d’avoir de belles enveloppes pour le recrutement des consultants externes et rien pour le personnel interne ? Il est temps que les RH s’interrogent sur le départ des collaborateurs et tous ceux en arrêté de travail …

Salarié
Salarié
1 mois il y a

Pensez vous qu’il y aura une prime Macron ,en juin ? avec éventuellement une idée du montant ? merci de votre retour