S'ENGAGER POUR CHACUN, AGIR POUR TOUS

Retour sur les NAO 2021 : la mauvaise foi de la direction

Le groupe a-t-il des marges de manœuvre pour mener une politique salariale plus généreuse ?
L’argument principal de la direction pour justifier ses propositions dérisoires d’augmentation des salaires (0,06 % de la masse salariale pour les augmentations collectives) est la nécessité de diminuer les frais de fonctionnement du groupe. Examinons la réalité des chiffres.

Cette volonté est inscrite dans les budgets que votent les conseils d’administration du groupe.

Regardons les budgets qui avaient été votés en 2020 et les dépenses réelles qui ont été effectuées pour juger des marges de manœuvre.

 BUDGET VOTE EN 2020REALISE EN 2020ECONOMIES EFFECTUEES
Masse salariale251,8 m€236,8 m€15 m€
Cotisations et charges sociales155,2 m€149,2 m€6 m€
Frais annexes de personnel41,7 m€35,7 m€6 m€
TOTAL448,7 m€421,7 m€27 m€
Ces données sont issues de la brochure “Analyse de gestion” fournie aux conseils d’administration

Des économies importantes avaient été votées en 2020 par les conseils. Or, par rapport à ces trajectoires budgétaires, le GIE AG2R a dépensé 27 millions d’euros de moins que prévu, sur les seuls frais de personnel.

Pourtant, dans sa politique salariale 2021, la direction dit ne disposer que d’une enveloppe que de 208 000 euros chargés pour les augmentations collectives, soit 0,06% de la masse salariale.

27 millions de marges d’un côté et 208 000 euros dans la proposition d’augmentation collective des salaires de l’autre, cherchez l’erreur ou la mauvaise foi …

La CFDT ne peut pas accepter que l’essentiel des économies du groupe porte toujours sur les frais de personnel.

Rappelons que les frais de personnel ont baissé de plus de 15% depuis 2015, soit une économie de 67 m€. Et la part de ces frais dans le budget total de fonctionnement est passée de 67 à 62%.

Dans la période de crise sanitaire où les salariés ont su maintenir l’activité du groupe dans des conditions difficiles, comment la direction peut-elle mettre une telle pression sur les salaires et ne montrer aucun signe de reconnaissance ?

Les membres du Comité de Direction Générale pensent-ils qu’ils ont, eux seuls, réussi à maintenir à flots le groupe ?

La vraie richesse d’une entreprise, surtout comme la nôtre, ce sont ses salariés. Et il faut la préserver pour que l’entreprise perdure.

Sur le même sujet :

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Wilfrid WINTER
1 mois il y a

ce n’est malheureusement pas la première fois que les budgets votés par les CA ne sont pas utilisés à 100%. Peut-être que cela satisfait-il les administrateurs qui voient d’un bon oeil les économies effectuées. Mais à quoi ça sert de valider des budgets qui ne sont pas dépensés alors que de réels besoins à couvrir existent sur toutes les branches d’activité …

Salarié
Salarié
1 mois il y a

Bonjour,

Pensez vous que l’augmentation collective ainsi que la prime Macron seront sur le bulletin de paie de Mai ou juin ?

Anonyme
Anonyme
29 jours il y a

0,6 % d’augmentation et 180 € pour la prime Macron c’est vraiment l’aumône et même insultant avec tout l’investissement dont nous avons fait preuve ces derniers mois ! Je suis dépitée…

Anonyme
Anonyme
29 jours il y a

Bonjour, c’est clair que c’est indécent de la part de la direction de faire ce genre de proposition. Ça ne présage rien de bon pour la suite si ça reste comme ça